11 juin 2014 / 10:34 / il y a 3 ans

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Vers 12h00, Air France-KLM lâche 6,49%, dans le sillage de Lufthansa (-14,41%), qui a fait savoir qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs de résultats 2014 et 2015. Au même moment, le CAC 40 perd 0,76% à 4.560,13 points. /Photo d'archives/Marcus R Donner

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, plombée par plusieurs avertissements sur résultats et une annulation de commandes d'Emirates [EMIRA.UL] à Airbus.

A 12h00, l'indice CAC 40 lâche 0,76% à 4.560,13 points.

* VALLOUREC (-11,65%) accuse, et de loin, la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 3,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, le marché sanctionnant un nouvel avertissement sur résultats lancé la veille par le producteur de tubes sans soudure en acier.

Dans le secteur parapétrolier, TECHNIP cède 2,52% et CGG 1,34%.

* AIR FRANCE-KLM lâche 6,49% dans le sillage de Lufthansa (-14,41%), qui a fait savoir qu'elle n'atteindrait pas ses objectifs de résultats 2014 et 2015 en raison de l'intensification de la concurrence sur ses principales liaisons et de l'impact des grèves de pilotes qui ont récemment perturbé ses activités.

* AIRBUS GROUP recule de 3,99% après l'annulation par Emirates de l'intégralité de sa commande de 70 A350, en raison d'une commande en novembre dernier de 50 A380.

* FAURECIA perd 3,74%. Un trader indique que Kepler Cheuvreux a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "conserver", le broker estimant, selon l'opérateur de marché, que la valorisation actuelle du titre se situe à un niveau convenable au regard des perspectives du groupe.

* PSA est en repli de 2,32%. Société générale, qui conseille de "conserver" le titre et a ramené son objectif de cours de 14 à 11,6 euros à la suite de l'augmentation de capital du groupe, souligne que le repositionnement des marques généralistes et le développement de DS en tant que marque haut de gamme ("premium") prendra du temps.

* A rebours de tendances, DASSAULT SYSTÈMES (+2,05%) signe la plus forte hausse du SBF 120, Oddo Securities se disant "convaincu" de l'avenir de l'éditeur français de logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur.

* Les VALEURS offrant un profil DÉFENSIF continuent d'être recherchées après leur progression de la veille, les craintes nourries par les mauvaises nouvelles du jour alimentant l'intérêt pour ces valeurs qui ont le vent en poupe à Wall Street.

ESSILOR grimpe de 1,57%, plus forte des rares hausses du CAC 40, PERNOD RICARD gagne 0,77%, L'ORÉAL 0,46% et AIR LIQUIDE 0,31%.

En revanche, DANONE sous-performe (-0,05%) les autres défensives, après avoir annoncé que la baisse de ses ventes provoquée par la dégradation de la conjoncture économique en Europe le conduisait à prévoir la fermeture de ses usines de produits laitiers frais de Casale Cremasco (Italie), de Hagenow (Allemagne) et de Budapest (Hongrie), avec la perte de 325 emplois.

* ELIOR se négocie à 15 euros pour son premier jour de Bourse, soit 1,7% de plus que le cours de 14,75 euros par action défini dans le cadre de son introduction sur le marché.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below