11 juin 2014 / 05:38 / dans 3 ans

Un ex-trader de Rabobank plaide coupable dans le dossier du Libor

Un ancien trader sur le marché des dérivés du yen de la banque néerlandaise Rabobank a plaidé coupable mardi pour son rôle dans la manipulation du taux de référence Libor en yen. Takayuki Yagami, spécialiste des dérivés du yen, a plaidé coupable d'entente en vue de fraude bancaire et informatique devant un tribunal fédéral à New York, devenant ainsi la première personne à reconnaître sa culpabilité dans ce scandale international autour de la fixation de ces taux interbancaires. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

WASHINGTON (Reuters) - Un ancien trader sur le marché des dérivés du yen de la banque néerlandaise Rabobank a plaidé coupable mardi pour son rôle dans la manipulation du taux de référence Libor en yen, a annoncé le Département de la Justice des Etats-Unis.

Takayuki Yagami, spécialiste des dérivés du yen, a plaidé coupable d‘entente en vue de fraude bancaire et informatique devant un tribunal fédéral à New York, devenant ainsi la première personne à reconnaître sa culpabilité dans ce scandale international autour de la fixation de ces taux interbancaires.

Le ministère a précisé que le trader avait reconnu s‘être entendu avec trois autres traders de Rabobank, qui ont déjà fait l‘objet d‘inculpations de la justice américaine, pour soumettre des taux faux et frauduleux utilisés pour fixer le Libor en yen avec pour but de favoriser leurs propres positions de trading.

En octobre dernier, les régulateurs européens et américain ont infligé à la Rabobank une amende de 1,07 milliard de dollars (790 millions d‘euros) pour mettre fin à des poursuites liées à une manipulation présumée de ces taux interbancaires de référence.

Rabobank est la cinquième banque a avoir conclu un accord à l‘amiable avec des autorités de régulation internationales dans le scandale du Libor. Les autres établissements concernés sont les britanniques Barclays, ICAP et Royal Bank of Scotland , ainsi que la banque suisse UBS.

Neuf personnes ont été inculpées par le Département américain de la Justice dans le cadre de cette enquête, a précisé Leslie Caldwell, responsable de la division de lutte contre la criminalité du Département de la Justice.

Diane Bartz et Aruna Viswanatha, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below