10 juin 2014 / 07:38 / il y a 3 ans

Les marchés européens marquent une pause à l'ouverture

Les principales Bourses européennes marquent une pause à l'ouverture mardi après trois séances de hausse qui ont salué l'annonce de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire par la Banque centrale européenne jeudi dernier. Dans les premiers échanges, le CAC 40 parisien recule de 0,11%, le Dax allemand perd 0,17% et le FTSE londonien 0,38%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes marquent une pause à l‘ouverture mardi après trois séances de hausse qui ont salué l‘annonce de nouvelles mesures d‘assouplissement monétaire par la Banque centrale européenne jeudi dernier.

L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50, monté la veille à un plus haut depuis septembre 2008, cède 0,16% à 3.300,08 points après dix minutes d‘échanges et le FTSEurofirst 300 abandonne 0,13%.

Le CAC 40 parisien recule de 0,11%, le Dax-30 allemand perd 0,17% et le FTSE londonien 0,38%.

Contre la tendance, le marché suisse, fermé lundi pour la Pentecôte, refait son retard avec un gain de 0,42%.

“Le marché est suracheté à court terme (...) mais cela n‘empêchera pas une poursuite du mouvement haussier”, commente Philippe Delabarre, analyste chez Trading Central à Paris.

Les mesures de soutien au crédit et à l‘économie décidées par la BCE ont entraîné un regain d‘intérêt pour les actifs à risque et les chiffres américains de l‘emploi, publiés vendredi, ont ajouté à ce contexte positif.

Signe qu‘elles produisent leurs premiers effets, le taux interbancaire Eonia est tombé à un plus bas record de 0,053% au fixing de clôture lundi soir, battant celui de février 2013.

A Wall Street, le S&P-500 a signé lundi sa quatrième clôture record en autant de séances et le Dow Jones sa troisième. En Asie, la Bourse de Tokyo (-0,85%) a consolidé après avoir atteint lundi un plus haut de trois mois mais la plupart des autres places ont progressé et l‘indice MSCI de l‘Asie-Pacifique hors Japon a atteint un nouveau pic depuis juillet 2011.

Sur le front des valeurs, Orange retombe de 1,75%, la plus forte baisse de l‘EuroStoxx 50, après avoir affiché une hausse de même ampleur la veille sur des rumeurs jugées peu crédibles de fusion avec Deutsche Telekom.

Plus forte baisse du FTSEurofirst 300, Bank of Ireland perd 4,6% en réaction à la décision du milliardaire américain Wilbur Ross de vendre ses parts dans la banque irlandaise en réalisant au passage une belle plus-value.

La meilleure performance de l‘indice est à mettre au crédit de Gemalto qui gagne 2,9%. Le leader mondial de la sécurité numérique a été choisi par l‘opérateur chinois China Telecom pour le lancement de ses services mobiles sans contact utilisant la technologie NFC (Near Field Communication).

Sur le marché des changes, le dollar reste soutenu par la hausse des rendements des obligations d‘Etat américaines. Le billet vert reste ferme à 1,3588 pour un euro (+0,03%) vers 7h00 GMT et avance de 0,2% contre le yen, à 102,31.

Du côté du pétrole, le baril de Brent progresse encore de 0,1% au lendemain d‘un bond de 1,3%, plus forte hausse depuis le 14 avril, en réaction à des statistiques chinoises et américaines robustes.

Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below