27 mai 2014 / 19:24 / dans 4 ans

GSK visé par une enquête en Grande-Bretagne

(Reuters) - L‘autorité britannique de lutte contre la fraude, le SFO, a ouvert mardi une procédure pénale à l‘encontre de GlaxoSmithKline, déjà visé en Chine et ailleurs par des accusations de corruption.

L'autorité britannique de lutte contre la fraude, le SFO, a ouvert mardi une procédure pénale à l'encontre de GlaxoSmithKline, déjà visé en Chine et ailleurs par des accusations de corruption. /Photo prise le 10 septembre 2013/REUTERS/Yves Herman

Le numéro un britannique de la pharmacie a dit avoir été informé mardi de l‘ouverture par le SFO d‘une enquête pénale portant sur ses pratiques commerciales.

Dans un bref communiqué, GSK a dit qu‘il coopérerait pleinement avec les enquêteurs. Un porte-parole a refusé de donner davantage de précisions.

La police chinoise a annoncé le 14 mai l‘inculpation de l‘ancien directeur des activités chinoises de GSK ainsi que d‘autres cadres, accusés de corruption.

Les autorités chinoises ont accusé GSK en juillet dernier d‘avoir versé jusqu‘à 3 milliards de yuans à des médecins afin de les encourager à prescrire ses molécules.

D‘autres affaires semblables ont depuis émergé ailleurs dans le monde, en Pologne, en Irak, en Jordanie ou encore au Liban.

Ben Hirschler, Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below