23 mai 2014 / 19:14 / il y a 3 ans

Angela Merkel plaide la cause du partenariat commercial UE-USA

DÜSSELDORF Allemagne (Reuters) - Angela Merkel s‘est efforcée vendredi de dissiper les craintes des Allemands au sujet du Partenariat transatlantique de commerce et d‘investissement (TTIP) que l‘Union européenne négocie avec les Etats-Unis.

Angela Merkel s'est efforcée vendredi de dissiper les craintes des Allemands au sujet du Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) que l'Union européenne négocie avec les Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir

“C‘est l‘un des plus puissants facteurs de croissance qu‘on puisse imaginer”, a déclaré la chancelière, qui s‘exprimait devant la Chambre de commerce américaine à Düsseldorf.

Les accords de libre-échange ont toujours stimulé la croissance et l‘emploi, a-t-elle souligné, souhaitant que les termes du TTIP puissent être arrêtés avant 2015.

Le projet suscite une hostilité croissance en Allemagne et Angela Merkel a elle-même été malmenée lundi par un groupe d‘opposants lors d‘un meeting électoral à Hambourg.

Les Verts et Die Linke (La gauche), tous deux dans l‘opposition, y sont farouchement opposés. Beaucoup craignent que l‘accord ne se traduise par un recul en matière de protection de l‘environnement et de défense des consommateurs, mais la chancelière juge ces craintes injustifiées.

Les révélations d‘Edward Snowden sur l‘étendue des programmes de surveillance de l‘Agence de sécurité nationale (NSA) ont largement contribué au scepticisme de l‘opinion à l‘égard du TTIP. Angela Merkel elle-même aurait été mise sur écoutes.

“L‘opacité autour de la NSA n‘est pas favorable aux discussions sur un accord économique”, a-t-elle reconnu vendredi.

Selon les observateurs, les Etats-Unis vont devoir faire des concessions en ce qui concerne le respect de la vie privée dans le cadre des discussions sur l‘accord de libre-échange.

Evoquant la crise ukrainienne et les tensions avec la Russie, qui fournit un quart du gaz naturel consommé en Europe, la chancelière a par ailleurs plaidé pour une coopération transatlantique plus étroite dans le domaine de l‘énergie.

Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below