19 mai 2014 / 20:34 / dans 4 ans

Arnaud Montebourg presse les banques de prêter plus aux PME

PARIS (Reuters) - Le ministre de l‘Economie, Arnaud Montebourg, a appelé lundi les banques françaises à favoriser l‘accès au crédit des petites et moyennes entreprises, en souhaitant que cette activité soit prise en compte pour fixer les rémunérations des dirigeants du secteur.

Le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, a appelé lundi les banques françaises à favoriser l'accès au crédit des petites et moyennes entreprises, en souhaitant que cette activité soit prise en compte pour fixer les rémunérations des dirigeants du secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge

A l‘issue d‘une réunion avec le comité exécutif de la Fédération bancaire française (FBF), le ministre “a demandé qu‘un travail soit conduit entre ses services et la FBF pour aboutir à un engagement des établissements bancaires pour l‘accès au crédit des PME et TPE et en particulier au crédit de trésorerie”, explique un communiqué du ministère.

Parmi les dirigeants reçus à Bercy lundi figuraient le directeur général de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, le président du directoire du groupe BPCE, François Pérol, et Rémy Weber, président du directoire de la Banque postale.

Arnaud Montebourg “a rappelé à ses interlocuteurs l‘insatisfaction exprimée par de nombreuses entreprises qui témoignent d‘un accès beaucoup trop difficile au crédit”, dit le communiqué, en citant une enquête de la Banque de France selon laquelle seules 60% environ des très petites entreprises ayant sollicité un crédit bancaire au premier trimestre l‘ont obtenu.

Le ministre “a enfin souhaité que les objectifs de développement du crédit aux PME ou TPE tiennent une place importante dans les plans stratégiques reflétant l‘activité des banques, qui eux-mêmes déterminent les rémunérations variables des dirigeants d‘établissements bancaires”.

Le mois dernier, Arnaud Montebourg avait annoncé vouloir demander des explications aux dirigeants des banques sur l‘augmentation de leurs rémunérations dans un contexte de crédit difficile pour les PME, évoquant des hausses “indécentes”.

Marc Angrand, avec Jean-Baptiste Vey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below