19 mai 2014 / 10:04 / il y a 3 ans

Deutsche Bank augmente son capital, le Qatar nouvel actionnaire

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé lundi que sa décision de lever huit milliards d‘euros d‘argent frais était motivée par l‘incertitude sur le coût des nouvelles réglementations et le besoin de fonds pour développer sa banque d‘investissement.

Deutsche Bank confirme dimanche préparer une augmentation de capital d'environ huit milliards d'euros à l'occasion de laquelle le Qatar deviendra actionnaire de référence de l'établissement. /Photo prise le 17 mai 2013/REUTERS/Ina Fassbender

La première banque allemande a également fait savoir qu‘elle annoncerait le 4 juin le nombre d‘actions qui seront émises, ainsi que leur prix, dans le cadre de son augmentation de capital dont le projet a été dévoilé dimanche soir et qui permettra au Qatar de devenir devenir son actionnaire de référence.

L‘opération donnera à la banque une puissance de tir pour développer son activité de banque d‘investissement, notamment aux Etats-Unis, où le repli de ses concurrents Barclays, UBS et d‘autres a laissé une place à prendre pour le premier trader obligataire d‘Europe.

Mais elle met aussi le doigt sur les difficultés de la banque à atteindre ses objectifs ambitieux et sur le fait que de lourdes amendes et de coûteux accords à l‘amiable, ainsi qu‘une rentabilité limitée, ont compromis ses efforts de renforcement de ses fonds propres via les bénéfices mis en réserve.

“Nous avons besoin d‘un tampon pour nous protéger des réglementations”, a déclaré le directeur financier Stefan Krause lors d‘une conférence téléphonique avec les analystes lundi.

Le titre Deutsche Bank perd 1,33% vers 9h20 GMT à la Bourse de Francfort, après avoir touché un plus bas depuis avril 2013 en début de séance, alors que l‘indice des bancaires en Europe cède 1,63%.

“Même si à plus long terme, l‘opération devrait calmer les inquiétudes du marché concernant les fonds propres - ce qui explique sa décote actuelle - l‘augmentation de capital est plus importante que prévu”, notent les analystes de Credit Suisse.

DES RÈGLES PLUS STRICTES

L‘opération permettra d‘améliorer le ratio de fonds propres de Deutsche Bank, actuellement à la traîne par rapport à ceux de ses concurrents, alors que la Banque centrale européenne (BCE) mène des tests rigoureux auprès des principales banques européennes avant d‘en devenir l‘organe de surveillance.

La famille royale du Qatar, via un véhicule du cheikh Hamad bin Jassim bin Jabor Al-Thani, achètera dans un premier temps pour 1,75 milliard d‘euros d‘actions et une émission d‘actions subséquente permettra de lever 6,3 milliards d‘euros auprès des actionnaires existants de la banque, a-t-elle précisé dimanche.

L‘investisseur qatari n‘a pas demandé de siège au conseil d‘administration, a précisé une source proche de l‘opération.

Deutsche Bank va se concentrer sur un “programme accéléré de croissance”, avec l‘embauche des meilleurs banquiers aux Etats-Unis, l‘investissement de 200 millions d‘euros sur trois ans pour améliorer la technologie dans sa banque de détail en Allemagne et en Europe et l‘embauche de 100 conseillers pour ses plus grands clients du monde de l‘entreprise.

La banque vise également une croissance de 15% sur trois ans de sa gestion d‘actifs sur les principaux marchés émergents.

L‘appel au marché permettra à Deutsche Bank d‘augmenter son ratio de fonds propres “common equity tier 1” (CET1) - qui mesure la capacité d‘une banque à résister à des chocs externes - d‘environ 230 points de base, de 9,5% fin mars à 11,8%.

Ce niveau se rapproche de celui de ses concurrents comme UBS, qui a récemment annoncé un ratio CET1 de 13,2%. Credit Suisse a publié un CET1 de 10,0%, qui doit être porté à plus de 16% d‘ici 2019. Le ratio CET1 de Barclays était à 9,6% fin mars, avec toutefois pour objectif de le porter à 11% d‘ici 2016.

L‘annonce de Deutsche Bank intervient quatre jours avant l‘assemblée générale des actionnaires, qui devraient accepter à contre-coeur cette émission, dont l‘effet dilutif important sur le résultat par action réduira nécessairement le dividende.

Deutsche Bank a par ailleurs revu en baisse certains de ses objectifs stratégiques fixés en 2012 dans le cadre d‘un plan de redressement. Elle prévoit désormais une rentabilité des fonds propres de 12% en 2016, un an plus tard que ce qui était envisagé précédemment.

De même, son objectif de ratio coût/revenu de 65% visé initialement pour 2015 ne sera atteint qu‘en 2016. Il était à 77% fin mars.

Jusqu‘à présent, Deutsche Bank visait un ratio “core tier 1” de 10% dans le cadre des règles Bâle III dans leur acceptation stricte à partir de mars 2015. La banque pensait atteindre ce ratio essentiellement via ses résultats non affectés.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below