15 mai 2014 / 14:28 / dans 3 ans

Le FMI voit des risques sur les économies voulues par la France

Le gouvernement français fait face à des risques majeurs d'exécution de ses promesses d'économies budgétaires, qui menaceraient, s'ils se matérialisent, ses objectifs de réduction du déficit public, estime le Fonds monétaire international. ./Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français fait face à des risques majeurs d‘exécution de ses promesses d‘économies budgétaires, qui menaceraient, s‘ils se matérialisent, ses objectifs de réduction du déficit public, a estimé jeudi le Fonds monétaire international.

Le gouvernement prévoit de réaliser 50 milliards d‘euros d‘économies entre 2015 et 2017 par rapport à la croissance tendancielle des dépenses publiques telle qu‘il l‘estime afin, dans un premier temps, de ramener le déficit public à la limite européenne de 3% fin 2015.

Il s‘est engagé parallèlement à réduire de 30 milliards d‘euros le coût du travail pour les entreprises pour les rendre plus compétitives à travers son “pacte de responsabilité”, accroissant de 10 milliards l‘effort déjà prévu en ce sens. Et il a également promis de réduire l‘imposition des ménages.

S‘il estime le programme budgétaire français “approprié”, le FMI prévient qu’“atteindre les objectifs budgétaires tout en réduisant les impôts ne laisse aucune marge de manoeuvre dans la mise en oeuvre de la réduction des dépenses”.

“Les principaux risques sont que les plans initiaux soient dilués lors de la déclinaison annuelle des budgets et que les réductions de dotations aux collectivités territoriales soient en partie compensées par des réductions non soutenables de l‘investissement, par une hausse de la fiscalité locale ou par une hausse de l‘endettement”, poursuit-il.

L‘institution internationale, dont le diagnostic a été effectué avant l‘annonce d‘une stagnation de l‘économie française au premier trimestre, soulignait déjà le risque d‘une croissance plus lente que la prévision gouvernementale de 1,0% sur l‘ensemble de l‘année.

Le FMI, qui s‘exprime dans le cadre de sa mission annuelle d‘évaluation des politiques économiques et financières de la France, relève que l‘économie “tourne à un régime très inférieur à son potentiel” et prévoit que l‘inflation s‘établira à environ 1%, un environnement qui complique la tâche des autorités.

Leigh Thomas, Jean-Baptiste Vey et Marc Joanny pour le service français, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below