15 mai 2014 / 08:39 / il y a 3 ans

GE prend note du décret du gouvernement français

General Electric a déclaré jeudi "prendre note" du décret de l'Etat sur la protection des intérêts stratégiques de la France dans les entreprises françaises et défendu son projet de reprise des activités énergie du groupe Alstom. /Photo d'archives/Vincent Kessler

PARIS (Reuters) - General Electric a déclaré jeudi "prendre note" du décret de l'Etat sur la protection des intérêts stratégiques de la France dans les entreprises françaises et défendu son projet de reprise des activités énergie du groupe Alstom.

"Notre projet industriel est bon pour Alstom, pour ses employés et pour la France", souligne le groupe américain dans un bref communiqué.

"Notre projet est de bâtir une entreprise leader mondiale dans le secteur de l'énergie, avec quatre sièges basés en France, tout en préservant et en créant des emplois", ajoute-t-il.

"Nous reconnaissons l'importance du secteur de l’énergie pour la France, et nous poursuivrons nos discussions constructives avec le gouvernement", dit encore le groupe américain.

L'Etat français s'est doté jeudi d'une nouvelle arme pour négocier dans le dossier Alstom, dont la branche énergie est convoitée par General Electric, avec un décret forçant tout acquéreur à obtenir son autorisation.

Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below