14 mai 2014 / 10:01 / dans 4 ans

Fitch confirme la note A+ et la perspective négative du Japon

(Reuters) - Fitch Ratings a confirmé mercredi la note souveraine A+ du Japon, assortie d‘une perspective négative, en soulignant la fragilité de la situation des finances publiques de l‘archipel.

Fitch Ratings a confirmé la note souveraine A+ du Japon, assortie d'une perspective négative, en soulignant la fragilité de la situation des finances publiques de l'archipel. /Photo prise le 13 mai 2014/REUTERS/Yuya Shino

L‘agence de notation rappelle dans un communiqué que la dette publique japonaise représentait 237,2% du produit intérieur brut (PIB) fin 2013, le niveau le plus élevé de tous les pays qu‘elle note, et que son déficit primaire représentait 7% du PIB selon les données du Fonds monétaire international (FMI), contre 2% en moyenne pour les pays du G20.

Fitch prévoit que le ratio d‘endettement culminera à 245% du PIB en 2020 et conclut que “la soutenabilité de la dette publique du Japon est vulnérable à tout dérapage budgétaire ou autre choc négatif”.

Les analystes constatent néanmoins que le Japon conserve “une flexibilité exceptionnelle en matière de financement”, avec des rendements à 10 ans revenus à 0,72% en moyenne en 2013 contre 0,86% l‘année précédente, ce qu‘ils expliquent par le rôle clé de l‘épargne privée dans le financement de l‘Etat.

Fitch note parallèlement que la croissance japonaise, à 0,3% en moyenne sur cinq ans pour le PIB réel, est bien inférieure à la médiane des pays notés en catégorie “A” (3,3%) et ajoute que la diminution de la population active pèse sur le potentiel de croissance, estimé par la plupart des analyses entre 0,5% et 1%.

Fitch prévoit une croissance de 1,6% cette année dans l‘archipel grâce à la politique monétaire offensive de la Banque du Japon et à l’“Abenomics”, la politique budgétaire et fiscale de relance du gouvernement de Shinzo Abe.

Les chiffres du PIB japonais pour le trimestre janvier-mars sont attendus jeudi. Les économistes interrogés par Reuters prévoient en moyenne une croissance de 1% par rapport au trimestre précédent mais s‘attendent à un ralentissement sur le trimestre en cours.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below