25 avril 2014 / 06:39 / il y a 3 ans

Premier trimestre meilleur que prévu pour Electrolux

Electrolux, qui a enregistré au premier trimestre une hausse inattendue de son bénéfice, a également relevé sa prévision de la demande en Europe cette année. /Photo d'archives/Ints Kalnins

STOCKHOLM (Reuters) - Electrolux a fait état vendredi d'une hausse inattendue de son bénéfice au premier trimestre et relevé sa prévision de la demande en Europe cette année, des annonces qui font bondir de 10% le titre du numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool.

Le groupe suédois qui, outre sa marque éponyme, détient également Frigidaire, AEG et Zanussi, a été sérieusement affecté par la faiblesse de la croissance en Europe et plus récemment au Brésil, que la reprise aux Etats-Unis n'a pas réussi à compenser.

L'affaiblissement des devises émergentes et notamment du real brésilien a rendu son environnement encore plus difficile.

Toutefois, Keith McLoughlin, directeur général d'Electrolux, a souligné qu'il voyait désormais des signes de reprise en Europe, où le groupe a fortement réduit ses coûts afin d'améliorer sa compétitivité.

"Le marché s'est stabilisé et la demande a augmenté sur plusieurs marchés importants comme l'Allemagne, la France et l'Italie"", dit-il, cité dans un communiqué. "Nous tablons sur une hausse de la demande européenne de 1%-3% en 2014."

La précédente fourchette de croissance était de 0%-2%.

Aux Etats-Unis, où la société a réalisé environ un tiers de ses ventes l'an dernier, Electrolux a maintenu sa prévision d'une demande en progression de 4% cette année. Son concurrent Whirlpool avait évoqué en mars une croissance 2014 de 5-7%.

Sur les trois premiers mois de l'année, Electrolux a réalisé un résultat d'exploitation ajusté de 749 millions de couronnes (82 millions d'euros) contre 720 millions un an auparavant et par rapport à un consensus Reuters de 541 millions de couronnes.

Vers 10h10 GMT, l'action Electrolux, évoluant contre la tendance en Europe, s'envole de 10,29% à 170,40 couronnes, affichant ainsi la plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600 (-0,36%).

Simon Johnson et Helena Soderpalm, Benoît Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below