24 avril 2014 / 16:14 / dans 4 ans

L'euro fort efface la croissance du CA trimestriel de Renault

PARIS (Reuters) - Renault a fait état jeudi d‘une hausse de 5,1% de ses immatriculations de voitures dans le monde au premier trimestre, le rebond observé en Europe compensant une dégradation des ventes sur plusieurs marchés émergents, tandis que son chiffre d‘affaires a stagné à cause des effets de change négatifs.

Une Kangoo électrique au salon de l'automobile de Genève. Renault a enregistré une hausse de 5,1% de ses immatriculations de voitures dans le monde au premier trimestre, grâce au rebond observé en Europe, tandis que son chiffre d'affaires a stagné à cause des effets de change négatifs. /Photo prise le 4 mars 2014/REUTERS/Arnd Wiegmann

Le constructeur automobile a vu ses ventes bondir de 17,7% sur le marché européen alors qu‘elles ont baissé de 7,9% hors d‘Europe, selon un schéma diamétralement opposé aux années précédentes où la croissance avait été tirée surtout par l‘international hors Europe.

“Le marché européen a été meilleur que prévu sur le trimestre, ce qui est une bonne nouvelle. Nous avons sans doute été un peu trop prudents dans nos prévisions annuelles au début de l‘exercice”, a déclaré Dominique Thormann, directeur financier du groupe, au cours d‘une conférence avec les analystes.

Renault a relevé à 2%-3% sa prévision de croissance du marché automobile européen en 2014, alors qu‘il tablait sur +1% en janvier.

Cette vigueur de l‘Europe, conjuguée au ralentissement des ventes sur plusieurs marchés émergents comme l‘Argentine, la Russie, la Turquie ou l‘Algérie, a ramené à 43% la part des ventes du groupe hors d‘Europe.

Le trimestre écoulé inverse ainsi la tendance récente au rééquilibrage des immatriculations du groupe entre l‘Europe et le reste du monde, puisqu‘au premier trimestre 2013, les ventes hors du continent européen avait atteint 49% du total.

Hors effet de change et à structure comparable, le chiffre d‘affaires ressort en hausse de 5,1% à 8,26 milliards d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année, reflet d‘une bonne tenue des prix du groupe et d‘une hausse des ventes de véhicules et de pièces pour le compte des partenaires Nissan et Daimler. En revanche, après un impact défavorable de 5,3 points lié à la hausse de l‘euro face à plusieurs devises émergentes, il stagne d‘une année sur l‘autre.

“Renault a publié des chiffres inférieurs à nos attentes à cause principalement des effets de change, qui ont largement éclipsé ce qui aurait été sinon un très bon trimestre pour le groupe du point de vue des ventes”, commente ISI dans une note.

DUSTER, CLIO, CAPTUR ET SANDERO SUR LE PODIUM

Le 4x4 low cost Duster, connu en Europe sous la marque Dacia et badgé Renault dans le reste du monde, est resté au premier trimestre le véhicule du groupe le plus vendu dans le monde.

En Europe, où la part de marché de Renault a progressé de 0,8 point à 9,7% - elle a doublé en Grande-Bretagne grâce notamment à l‘arrivée de Dacia - la Clio vient en tête, suivie du 4x4 urbain Captur, l‘un des derniers nés de la gamme, puis de la Sandero de Dacia.

Renault a confirmé ses objectifs 2014, notamment une hausse des ventes et du chiffre d‘affaires à taux de change constants, une progression de la marge opérationnelle en valeur du groupe et de l‘automobile et un free cash flow opérationnel de l‘automobile positif.

L‘action Renault a clôturé jeudi à 73 euros (-1,7%) avant cette publication. Depuis le début de l‘année, le titre a grimpé de 27%, après un bond de près de 44% en 2013.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below