23 avril 2014 / 07:34 / il y a 3 ans

Lanzhou Veolia présente des excuses après une pollution en Chine

File d'attente pour acheter de l'eau minérale dans la ville chinoise de Lanzhou après une pollution au benzène de l'eau du robinet. Le président de la filiale de Veolia Environnement qui gère le réseau d'eau de cette ville industrielle du nord-ouest de la Chine a présenté ses excuses à la suite de la découverte d'un agent cancérigène dans de l'eau potable fournie par la compagnie, selon l'agence Chine nouvelle. /Photo prise le 11 avril 2014/REUTERS

PEKIN (Reuters) - Le président de la filiale de Veolia Environnement qui gère le réseau d'eau de la ville de Lanzhou en Chine a présenté ses excuses après la découverte d'un agent cancérigène dans de l'eau potable fournie par la compagnie, a rapporté l'agence Chine nouvelle.

Du benzène a été détecté le 10 avril dans l'eau fournie par Lanzhou Veolia Water China, obligeant cette ville industrielle du nord-ouest de la Chine à couper l'eau dans l'un de ses quartiers. Les autres habitants ont été invités à ne pas consommer de l'eau du robinet pendant une journée.

Les autorités chinoises ont accusé Veolia d'être à l'origine de la pollution mais la compagnie de services aux collectivités a rejeté toute responsabilité, mettant en cause une source externe puisqu'elle ne produit pas de benzène.

Yao Xin, président de Lanzhou Veolia Water Company, "s'est incliné et à présenté ses excuses" lors d'une conférence organisée par le gouvernement de Lanzhou, a rapporté mardi soir l'agence officielle Chine nouvelle.

Il ne l'avait pas fait plus tôt "car lui et tout son personnel étaient occupés à identifier la cause de la contamination et à installer de nouvelles conduites."

Justine Shui, porte-parole de Veolia Water China, a déclaré qu'il était "absolument normal que le président de la coentreprise présente ses excuses aux clients pour les désagréments qu'ils ont eu à subir."

Lanzhou Veolia Water China "ne produit ni ne stocke de benzène et fait pleinement confiance aux autorités chinoises pour établir l'origine" de la pollution, a-t-elle ajouté dans un courriel.

Le gouvernement croit savoir que le benzène pourrait provenir d'une fuite de pétrole brut d'un oléoduc appartenant à la compagnie pétrolière China National Petroleum Corporation (CNPC). PetroChina, la filiale cotée de CNPC, a nié toute responsabilité.

Lanzhou, dans la province du Gansu, est l'une des villes les plus polluées de Chine.

Lanzhou Veolia Water est détenue majoritairement par la municipalité, dont est issu son président. La filiale chinoise de Veolia a une participation de 45%.

Sui-Lee Wee, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below