14 avril 2014 / 16:53 / il y a 3 ans

Les marchés européens terminent globalement en hausse

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les marchés d‘actions européens ont globalement terminé en hausse lundi après avoir effacé leurs pertes dans le sillage de la progression de Wall Street qui repasse dans le vert après une semaine difficile, relancée par un nouvel indicateur confirmant la reprise de la première économie mondiale.

Les investisseurs réagissent par ailleurs positivement au signal lancé par la Banque centrale européenne en faveur d‘une intervention pour stopper la flambée de l‘euro.

À Paris, le CAC 40 a gagné 8,70 points, soit 0,43%, à 4.384,56 points. Le Footsie britannique a progressé de 0,34% et le Dax allemand de 0,26%. Les indices paneuropéens ont suivi le mouvement avec +0,48% pour l‘EuroStoxx 50 et +0,48% le FTSEurofirst 300 +0,43%.

Aux valeurs, Total a gagné 2,88%, plus forte hausse du CAC 40, après avoir annoncé qu‘il allait investir avec des partenaires dans le champ pétrolier offshore de Kaombo, en Angola.

Parmi les perdants du jour à Paris, Renault, qui a cédé 3,33%, la plus forte baisse du CAC 40, mais aussi PSA Peugeot Citroën. Le groupe, qui a gagné près de 55% depuis la mi-décembre, a plongé de 6,28% après la publication d‘un plan stratégique axé sur une simplification de sa gamme et une stricte discipline financière.

A l‘heure des fermetures en Europe, le Dow Jones prend 0,81% et le Nasdaq, très malmené la semaine dernière par des prises de bénéfices notamment sur des valeurs technologiques, progresse de plus de 1%.

Wall Street réagit notamment aux chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis qui ont connu en mars leur plus forte augmentation en un an et demi, confirmant la reprise de l‘économie américaine après un ralentissement imputable en grande partie à un hiver très rigoureux. Elles ont augmenté de 1,1%, un rythme sans précédent depuis septembre 2012.

“C‘est la première confirmation que l‘activité rebondit après les rigueurs de l‘hiver”, a commenté Craig Dismuke, stratégiste chez Vining Sparks à Memphis. “Cela devrait poser des fondations pour permettre aux actions et au rendement des obligations de remonter”.

Autre nouvelle bien accueillie lundi par les investisseurs américains, Citigroup a fait part d‘un bénéfice meilleur qu‘attendu au premier trimestre, la banque ayant accusé des pertes moins élevées que prévu sur des actifs douteux. Le titre progressait de plus de 4% vers 16h00 GMT.

Autre effet du bon chiffre des ventes au détail aux Etats-Unis, le dollar a progressé par rapport à la plupart des autres monnaies.

Il en va différemment pour l‘euro, qui chute dans le sillage des propos du président de la BCE, Mario Draghi, qui a évoqué samedi un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la BCE si la monnaie unique continuait de grimper. Vers 16h00 GMT, l‘euro s‘échangeait autour de 1,3821 dollars, en baisse de 0,45%.

Les prix du pétrole étaient quant à eux orientés nettement à la hausse en raison de l‘escalade des tensions entre la Russie et l‘Ukraine, pays par lequel transite le gaz russe à destination de l‘Europe. Le Brent était en hausse de 0,87%, repassant au-dessus de la barre 108 dollars le baril.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below