2 avril 2014 / 16:44 / il y a 3 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en légère hausse, les investisseurs préférant attendre la réunion de la BCE jeudi, malgré la hausse des commandes à l'industrie américaine et l'augmentation des créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a pris 0,09% à 4.430,86 points.

* ALCATEL-LUCENT (+3,17% à 3,031 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 et du secteur technologique européen (+0,02%), soutenu par l'optimisme des investisseurs après plusieurs annonces jugées favorables et des signaux prometteurs.

* ALSTOM (+2,52% à 21,97 euros) a remporté un contrat de 150 millions d'euros pour la fourniture de 29 trains électriques Coradia Continental destinés à Verkehrsverbund Mittelsachsen, en Allemagne, et un contrat de services sur 16 ans.

* AXA (+1,52% à 19,32 euros) a rebondi sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 19,06 euros. L'assureur a finalisé l'acquisition de 51% des activités d'assurance de Grupo Mercantil Colpatria pour 248 millions d'euros.

* Le secteur IMMOBILIER européen (+0,9%) a été recherché dans le sillage des groupes britanniques (+0,93%), l'environnement de taux bas et la perspective d'une accélération de la croissance compensant les craintes suscitées par certains marchés, en particulier londonien.

MERCIALYS a avancé de 2,2% à 15,53 euros, FONCIERE DES REGIONS de 1,12% à 67,80 euros et UNIBAIL-RODAMCO de 1,09% à 189,70 euros.

* EDF (+0,52% à 29,73 euros) a finalisé l'accord avec son partenaire américain Exelon prévoyant le transfert de la gestion opérationnelle des cinq réacteurs nucléaires exploités par leur coentreprise Constellation Energy Nuclear Group.

* ARCELORMITTAL (-1,45% à 11,585 euros) a enregistré la plus forte baisse du CAC 40. JPMorgan a réduit ses prévisions de résultats pour cette année compte tenu d'une diminution de ses attentes en matière de prix du minerai de fer et d'un hiver difficile aux Etats-Unis.

* SAINT-GOBAIN a reculé de 0,93% à 44,94 euros au lendemain d'un gain de 3,44% qui avait vu la valeur fermer un gap ouvert au début du mois de juin 2011 à la faveur du soutien de plusieurs favorables notes d'analystes.

* NICOX (-3,7% à 2,475 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après avoir creusé sa perte et réduit sa trésorerie en 2013.

* LAGARDERE a cédé 1,34% à 28,805 euros. La branche médias du groupe a retenu l'offre du consortium constitué du belge Rossel et de Reworld Media pour la reprise de dix de ses magazines.

* TF1 (+7,13% à 13,08 euros) a enregistré la plus forte hausse du SBF 120 et du secteur européen des médias (+0,02%) dans des volumes de 3,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois après des notes favorables de Morgan Stanley et Citigroup.

Dans le même secteur, M6 a grimpé de 4,34% à 16,47 euros.

* NEXANS (+2,46% à 39,625 euros) a écopé d'une amende moins lourde que prévu pour entente sur les prix de la part de la Commission européenne, à 70,67 millions d'euros, contre 200 millions d'euros provisionnés en 2011 par le spécialiste des câbles.

SAFRAN, qui s'est vu infliger 8,567 millions d'euros d'amende en tant qu'ancien propriétaire de Silec Cable, a perdu quant à lui 1,12% à 49,965 euros.

* AREVA (+2,66% à 19,30 euros) a annoncé que des tests venaient de débuter sur un dispositif clef du réacteur finlandais EPR d'Olkiluoto 3.

* DERICHEBOURG a grimpé de 11,68% à 2,858 euros dans des volumes de 7,1 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. Le groupe a signé un nouveau contrat dans la collecte des déchets à Paris après s'être assuré un crédit syndiqué pour les cinq années à venir.

* GROUPE CRIT s'est octroyé 8,56% à 48,85 euros dans des volumes équivalant à 5,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, les investisseurs saluant les résultats annuels records et meilleurs qu'attendu du spécialiste des services en ressources humaines.

* STALLERGENES a progressé de 6,76% à 61,92 euros après le feu vert des autorités sanitaires américaines pour la commercialisation de l'Oralair, son traitement phare contre les allergies.

* GROUPE GORGÉ s'est inscrit en hausse de 3,66% à 21,50 euros, après avoir fait état d'une forte amélioration de ses résultats annuels.

* ORCO PROPERTY a chuté de 24,47% à 0,71 euro après avoir rencontré des difficultés dans ses investissements en Pologne.

* AGROGENERATION a fini sur un gain de 7,14% à 1,2 euro après avoir été suspendue de cotation lundi et mardi. Le producteur international de céréales et oléagineux a indiqué mardi que les tensions géopolitiques en Ukraine n'avaient pas jusqu'ici d'impact significatif sur ses activités agricoles.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below