24 mars 2014 / 12:17 / il y a 3 ans

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

Alcatel-Lucent, en recul de 2,9% à la mi-séance, accuse la plus forte baisse du SBF 120, à la suite de la statistique chinoise qui ravive encore un peu plus les interrogations sur le ralentissement économique de la Chine. Le CAC 40 de son côté cède 0,57% à 4.310,56 points. /Photo prise le 15 octobre 2013/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, qui évolue en baisse à la mi-journée, la contraction du secteur manufacturier chinois en mars, le ralentissement du secteur privé en Allemagne et la situation en Crimée incitant les investisseurs à réduire leur exposition aux actifs risqués.

A 12h50, l‘indice CAC 40 cède 0,57% à 4.310,56 points.

* De nombreuses CYCLIQUES cèdent du terrain à la suite de la statistique chinoise qui ravive encore un peu plus les interrogations sur le ralentissement économique de la Chine.

ALCATEL-LUCENT (-2,9%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, RENAULT recule de 1,73% et SCHNEIDER ELECTRIC de 0,76%. L‘indice Stoxx du secteur européen de la chimie (-0,96%) enregistre le plus fort repli sectoriel européen.

* Le SECTEUR TELECOMS reste suivi. BOUYGUES (-1,69%) a précisé vendredi soir que sa nouvelle offre sur SFR, la filiale télécoms de VIVENDI (+0,66%), courait jusqu‘au 8 avril, soit quatre jours après la fin des négociations exclusives entre Vivendi et NUMERICABLE (-1,69%).

Altice (-1,95%), maison mère de Numericable, n‘envisage pas de modifier son offre pour racheter SFR à Vivendi après la contre-offensive lancée jeudi par Bouygues, selon le Wall Street Journal.

ORANGE perd 0,68% et ILIAD, perçu comme le grand gagnant de la bataille autour de SFR, avance de 0,88%.

* Les FINANCIÈRES sont, elles, davantage affectées par les tensions géopolitiques en Crimée, à l‘image de Société générale, exposée en Russie à travers sa filiale Rosbank, qui abandonne 1,49%. BNP PARIBAS cède 0,75% et le secteur européen des banques 0,43%.

* En revanche, CREDIT AGRICOLE avance de 2,27%, plus forte progression du CAC 40 à la faveur de plusieurs notes favorables sur la valeur après la présentation de son nouveau plan stratégique présenté la semaine dernière. Bank of America Merrill Lynch a relevé son conseil sur la valeur à “neutre”.

* ALSTOM (+1,39% à 20,43 euros) teste sa moyenne mobile à 50 jours, à 21,04 euros, après avoir franchi une résistance technique autour de 20 euros.

* SOITEC (+4,98%) signe la plus forte progression de l‘indice SBF 120 dans des volumes représentant 1,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext après la vente à la société Invenergy d‘un projet de centrale solaire en Californie.

* WENDEL gagne 1,97%, soutenue par Société générale qui anticipe une croissance à deux chiffres de l‘actif net réévalué (ANR) de la société d‘investissement.

* TARKETT s‘octroie 1,48% pour son premier jour dans le SBF 120, où la valeur a remplacé, avec NUMERICABLE, AB SCIENCE (-2,68%) et FAIVELEY TRANSPORT (-3,63%).

* NEXANS se replie de 2,29%. La Commission européenne infligera en avril des amendes à Goldman Sachs, Prysmian [PRYSC.UL], Nexans et plusieurs sociétés japonaises pour avoir constitué un cartel dans le marché du câble, a-t-on appris vendredi de quatre sources proches du dossier.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below