19 mars 2014 / 14:03 / dans 4 ans

Londres relève ses prévisions de croissance pour 2014-2015

Le ministre britannique des Finances, George Osborne. Le gouvernement britannique a annoncé mercredi un relèvement de ses prévisions économiques pour 2014 et 2015 pour prendre en compte l'amélioration de la conjoncture, qui s'est confirmée au cours des premiers mois de l'année. /Photo prise le 19 mars 2014/REUTERS/Suzanne Plunkett

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a annoncé mercredi un relèvement de ses prévisions économiques pour 2014 et 2015 pour prendre en compte l‘amélioration de la conjoncture, qui s‘est confirmée au cours des premiers mois de l‘année.

Présentant le nouveau budget à un peu plus d‘un an des élections législatives, le ministre des Finances, George Osborne, a déclaré que l‘Office for Budget Responsibility (OBR) tablait désormais sur une croissance de 2,7% en 2014 alors qu‘il envisageait une expansion de 2,4% en décembre.

“Il s‘agit de la plus forte révision à la hausse de la croissance entre deux budgets depuis au moins 30 ans”, a déclaré George Osborne à la Chambre des communes.

Pour 2015, l‘OBR, l‘organisme chargé d‘établir les prévisions économiques utilisées pour préparer le budget, table sur une hausse du PIB de 2,3% au lieu de 2,2% annoncé fin 2013.

Les enquêtes réalisées ces derniers temps auprès du secteur privé laissent entendre que la dynamique de reprise à l‘oeuvre à la fin de l‘année dernière s‘est maintenue depuis le début de 2014.

Le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Banque d‘Angleterre (BoE), publié mercredi, montre que la banque centrale britannique constate elle aussi une propagation de la reprise à l‘ensemble des secteurs de l‘économie, même si l‘institution note qu‘il faudra encore du temps avant qu‘elle puisse être qualifiée de durable.

La BoE a laissé sa politique monétaire inchangée le 6 mars, l‘institut d‘émission préférant apparemment attendre une consolidation de la reprise en cours avant de retirer ses mesures de soutien.

George Osborne a dit mercredi que l‘OBR prédisait un déficit budgétaire de 6,6% du PIB pour 2013-2014 et 5,5% pour 2014-2015 au lieu des 6,8% et 5,6% prévus fin décembre.

Malgré l‘amélioration des perspectives de croissance, le gouvernement de David Cameron n‘entend pas rompre avec son engagement d‘assainir les finances publiques.

“Je n‘ai jamais eu peur de parler au peuple britannique des décisions difficiles auxquelles nous sommes confrontés. Et je n‘ai pas l‘intention de le faire aujourd‘hui simplement parce que la situation s‘améliore”, a déclaré George Osborne.

Andy Bruce, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below