13 mars 2014 / 17:13 / il y a 3 ans

Les Bourses européennes terminent en baisse sensible

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, creusant leurs pertes en fin de séance, les investisseurs restant préoccupés par les perspectives économiques chinoises après la publication dans la nuit de statistiques témoignant d'un ralentissement de la croissance de l'investissement, des ventes de détail et de la production industrielle tombée à son plus bas niveau depuis plusieurs années.

A ces inquiètudes s'ajoutent celles qui sont liées aux tensions en Ukraine à la veille d'une rencontre à Londres entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,29% (55,75 points) à 4.250,51 points. Le Footsie britannique a cédé 1,01% et le Dax allemand a abandonné 1,86%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 reculait de 1,5% et le FTSEurofirst 300 de 0,99%.

Aux valeurs, seuls quatre groupes du CAC 40 sont parvenus à terminer dans le vert, la première place revenant à Gemalto (+1,35%). Selon un trader, l'action a profité de la signature d'un contrat en Chine par le groupe.

Spir Communication a bondi de près de 10% dans des volumes élevés, dopé par une information de presse selon laquelle Bolloré et TF1 envisageraient de racheter le quotidien gratuit 20 minutes, détenu en partie par le groupe de presse et sa maison-mère Sofiouest.

Delhaize a abandonné 7,67% à la suite d'un avertissement sur ses résultats du premier trimestre.

Enel a pris 1,86% après avoir annoncé un recentrage de ses activités autour des marchés émergents.

Sur le marché des changes, l'euro reste bien orienté, touchant un plus haut de séance de 1,3967 dollar, les investisseurs pariant que les signes d'amélioration de la santé économique du bloc monétaire dissuaderont la Banque centrale européenne d'assouplir encore sa politique monétaire.

Les cours du brut évoluent en ordre dispersé, le brut léger américain reprenant une partie du terrain perdu la veille dans le sillage de l'annonce d'une hausse des stocks américains de pétrole et de la cession par les Etats-Unis d'une partie de leurs réserves stratégiques.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below