9 mars 2014 / 19:29 / il y a 3 ans

Sinopec veut ouvrir ses stations-services aux groupes étrangers

Une station-service Sinopec à Shanghai. Le premier raffineur de pétrole en Asie a annoncé que la cession d'une part de son activité de ventes de produits pétroliers au détail serait ouverte aux investisseurs étrangers comme aux sociétés chinoises. /Photo d'archives/Aly Song

SHANGHAI (Reuters) - Sinopec, premier raffineur de pétrole en Asie, a annoncé que la cession d'une part de son activité lucrative de ventes de produits pétroliers au détail serait ouverte aux investisseurs étrangers comme aux sociétés chinoises, rapporte l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Sinopec a annoncé le mois dernier vouloir céder jusqu'à 30% de ses activités de distribution de détail à des investisseurs privés dans le cadre d'une restructuration portant sur plusieurs milliards de dollars de ses activités aval.

Les analystes estiment que Sinopec pourrait attirer de grands acteurs internationaux comme Royal Dutch Shell ou BP, avec lesquels il a déjà des co-entreprises.

La participation mise en vente de la branche commerciale de Sinopec, qui possède plus de 30.000 stations-services, intervient dans un contexte d'ouverture de la Chine à l'investissement privé dans le secteur et d'engagement pris par Pékin en novembre de laisser le marché jouer un rôle accru.

L'autre géant du pétrole, China National Petroleum Corp (CNPC), et la compagnie ferroviaire China Railway Corporation ont également fait savoir qu'ils cherchaient des investisseurs.

Fayen Wong, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below