25 février 2014 / 20:00 / dans 4 ans

Le conseil de Repsol accepte un règlement avec l'Argentine

MADRID (Reuters) - Repsol a annoncé mardi que son conseil d‘administration avait approuvé un règlement définitif de cinq milliards de dollars avec l‘Argentine concernant des actifs saisis en 2012, règlement qui doit maintenant être approuvé par les actionnaires du groupe pétrolier espagnol et par le Congrès argentin.

Repsol a annoncé mardi que son conseil d'administration avait approuvé un règlement définitif de cinq milliards de dollars avec l'Argentine concernant des actifs saisis en 2012, règlement qui doit maintenant être approuvé par les actionnaires du groupe pétrolier espagnol et par le Congrès argentin. /Photo prise le 16 mai 2013/REUTERS/Sergio Perez

Les actifs en question sont la participation majoritaire de Repsol dans le groupe YPF et même si Repsol espérait à l‘origine récolter deux fois plus, il était devenu soucieux de clore un chapitre tourmenté de son histoire et d‘éviter une bataille juridique de longue haleine.

“Je pense que sceller enfin un accord amical sur cet épineux problème qui a duré deux ans est extrêmement positif”, a déclaré le président de Repsol Antonion Brufau.

“Pour ce qui nous concerne, d‘un point de vue financier, nous avons ouvert un nouveau chapitre, dans lequel nous sommes plus forts... et avons un enthousiasme énorme”.

Repsol a dit qu‘il demanderait l‘autorisation de ses actionnaires lors de son assemblée générale du 28 mars. Il ajoute qu‘il sollicitera également leur aval pour un rachat de titres représentant 2,05% de son capital, ainsi qu‘un investissement maximal de 500 millions d‘euros.

Repsol précise dans un communiqué qu‘il recevra trois emprunts souverains argentins dont la valeur nominale cumulée est de cinq milliards de dollars (3,64 milliards d‘euros).

Il recevra également d‘autres obligations, pour une valeur nominale maximale d‘un milliard de dollars, afin de compenser la décote du marché sur le premier groupe d‘obligations.

Les obligations souveraines argentines se traitent le plus souvent avec une forte décote depuis que le pays s‘est retrouvé en défaut de paiement en 2002.

Le pétrolier espagnol s‘est engagé à renoncer à toute nouvelle poursuite contre l‘Argentine dans le cadre de ce règlement.

Il pourra revendre les obligations à tout moment mais le produit total qu‘il peut percevoir ne peut excéder cinq milliards de dollars, après charges et intérêts.

Le pétrolier va se consacrer dorénavant à développer la prospection et la production à l‘international pour compenser la perte d‘YPF, qui représentait plus de la moitié de sa production. Il a dit qu‘il pourrait vendre sa participation de 30% dans l‘énergéticien espagnol Gas Natural Fenosa pour financer un achat en Amérique du Nord.

L‘action Repsol a terminé en hausse de 0,88% à 18,37 euros mardi, avant l‘annonce de l‘accord. Ce dernier pourrait rajouter jusqu‘à trois euros au cours de l‘action, ont dit des analystes.

Repsol a annoncé la semaine dernière qu‘il passerait dans ses comptes une charge de 1,28 milliard d‘euros liée à sa participation dans YPF.

En conséquence de quoi, il a également annoncé mardi une perte nette de 1,028 milliard d‘euros au quatrième trimestre contre un bénéfice net de 342 millions d‘euros un an auparavant.

Hors exceptionnels, Repsol a dégagé un bénéfice net de 251 millions d‘euros, en baisse de 5,15% en raison d‘interruptions prolongées en Libye et de marges de raffinage faibles. Le consensus Reuters donnait un bénéfice de 236 millions d‘euros.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below