for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Insolite

TEST!!Biélorussie: Une rapporteure de l'Onu met en garde contre un nouveau rideau de fer

Un nouveau rideau de fer est peut-être en train de s'installer en Europe, a déclaré vendredi la rapporteure spéciale de l'Onu sur les droits de l'homme en Biélorussie, lors d'une réunion organisée en urgence à Genève. /Photo prise le 14 septembre 2020/REUTERS/Martial Trezzini

GENEVE (Reuters) - Un nouveau rideau de fer est peut-être en train de s’installer en Europe, a déclaré vendredi la rapporteure spéciale de l’Onu sur les droits de l’homme en Biélorussie, lors d’une réunion organisée en urgence à Genève sur la situation dans l’ancienne république soviétique, confrontée à une crise politique sans précédent.

“Ne laissons pas un autre rideau de fer descendre sur le continent européen”, a déclaré Anaïs Marin, évoquant une situation “catastrophique” en Biélorussie, où des manifestants contestent la réélection du président Alexandre Loukachenko.

Plus de 10.000 personnes ont été “abusivement arrêtées”, a-t-elle souligné, relevant qu’il y a plus de 500 rapports de torture et des milliers de cas de personnes “sauvagement frappées”.

Anaïs Marin a exhorté les autorités biélorusses à libérer les personnes toujours détenues pour des “motifs à caractère politique” et à abandonner les poursuites.

La réunion d’urgence de l’Onu, lancée à l’appel de l’Allemagne au nom de l’Union européenne, a été interrompue à plusieurs reprises par les délégations biélorusse, russe, chinoise et vénézuélienne, qui ont mis en avant des questions de procédure.

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu va examiner un projet de résolution de l’UE appelant Michelle Bachelet, haut-commissaire de l’Onu aux droits de l’homme, à se pencher sur la crise biélorusse afin de présenter un rapport d’ici la fin de l’année.

Youri Ambrazevih, ambassadeur de la Biélorussie auprès de l’Onu à Genève, a critiqué le recours à l’organisation internationale dans ce qu’il considère comme une ingérence dans les élections de son pays.

A la tête de la Biélorussie depuis 1994, Loukachenko a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 9 août dernier, mais la proclamation de sa victoire a été rejetée par l’opposition, qui dénonce des fraudes massives.

Avec Vladimir Soldatkin; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up