for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Des chiens entraînés à détecter le coronavirus à l'aéroport d'Helsinki

Des chiens entraînés à détecter le coronavirus ont commencé cette semaine à renifler des passagers sélectionnés à l'aéroport d'Helsinki-Vantaa, ont déclaré les autorités finlandaises, dans le cadre d'un projet pilote mené en parallèle aux mesures de détections habituelles de l'aéroport. /Photo prise le 2 septembre 2020/REUTERS/Lehtikuva

HELSINKI (Reuters) - Des chiens entraînés à détecter le coronavirus ont commencé cette semaine à renifler des passagers sélectionnés à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa, ont déclaré les autorités finlandaises, dans le cadre d’un projet pilote mené en parallèle aux mesures de détections habituelles de l’aéroport.

L’efficacité des chiens n’a pas été prouvée par des études scientifiques comparatives. Les passagers qui se portent volontaires et qui sont suspectés d’être porteurs du virus ont donc pour instruction de se faire dépister par la suite pour confirmer le résultat.

Une équipe de 15 chiens et de 10 instructeurs sont formés par des volontaires sous la direction d’une clinique vétérinaire privée. Parmi eux se trouve Kossi, un chien de sauvetage espagnol formé comme chien renifleur en Finlande et qui a déjà exercé dans la détection des cancers.

“Ce que nous avons constaté dans nos recherches, c’est que les chiens détecteront (la maladie) cinq jours avant qu’ils (les patients) n’aient des symptômes cliniques”, a déclaré à Reuters Anna Hielm-Bjorkman, professeure adjointe à l’université d’Helsinki et spécialiste de la recherche clinique sur les animaux de compagnie.

“Ils sont très bons (dans ce domaine). Nous approchons d’une sensibilité de 100%”, a-t-elle précisé, en référence à la capacité des chiens à détecter les cas de virus.

Dans le cadre de ce test canin, un passager se passe une gaze sur le cou et la place dans une boîte qui est ensuite soumise au flair de l’animal, situé dans une autre pièce, qui donne ensuite un résultat dans l’immédiat.

Il y a quelques mois, les autorités des Émirats arabes unis ont entrepris des tests canins similaires à l’aéroport international de Dubaï en utilisant des chiens policiers.

“A l’avenir, il sera également possible (...) que ces chiens circulent parmi les passagers de la même manière que les chiens des douanes”, a déclaré Timo Aronkyto, maire adjoint de Vantaa.

Avec Attila Cser, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up