for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

USA: Deux policiers blessés par balles lors de manifestations à Louisville

Deux officiers de police ont été blessés par balles mercredi soir à Louisville dans le Kentucky lors de manifestations contre les violences policières et les discriminations raciales provoquées par l'annonce que deux policiers blancs ayant abattu une infirmière noire ne seraient pas poursuivis en justice. /Photo prise le 23 septembre 2020/REUTERS/Bryan Woolston

LOUISVILLE, Kentucky (Reuters) - Deux officiers de police ont été blessés par balles mercredi soir à Louisville dans le Kentucky lors de manifestations contre les violences policières et les discriminations raciales provoquées par l’annonce que deux policiers blancs ayant abattu une infirmière noire ne seraient pas poursuivis en justice.

Le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron, a annoncé lors d’une conférence de presse que le grand jury de l’Etat avait estimé que l’usage de la force au cours de l’intervention policière ayant débouché sur la mort de Breonna Taylor en mars était justifié.

Dans l’ensemble pacifiques durant la journée, les manifestations ont basculé dans la violence après la tombée de la nuit, et deux officiers de police ont été blessés par balles, a déclaré aux journalistes le chef intérimaire de la police de Louisville.

Un suspect a été arrêté et les deux policiers se trouvent dans un état stable, a ajouté Robert Schroeder, refusant de donner davantage de détails.

Malgré le couvre-feu en vigueur à 21h00, les manifestations se sont poursuivies après la tombée de la nuit, dans le calme pour la plupart, jusqu’à ce que plusieurs coups de feu éclatent au cours d’un affrontement entre des manifestants et des unités de police lourdement armées, provoquant un mouvement de panique.

Plus tôt dans la journée, une dizaine de personnes ont été arrêtées lors d’une confrontation entre des centaines de manifestants et un groupe d’agents des forces de l’ordre aux abords du centre-ville.

Benjamin Crump, un avocat spécialiste des droits civiques qui représente la famille de Breonna Taylor, a déclaré qu’il était “scandaleux” qu’aucun des trois officiers impliqués dans l’intervention du 13 mars dernier n’aient été inculpés pour avoir causé la mort de l’infirmière noire âgée de 26 ans.

Bryan Woolston et Jonathan Allen, avec Rich McKay, Nathan Layne et Brendan O’Brien; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up