for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

La France exhorte les partis libanais à s'entendre sur la composition du nouveau gouvernement

le président libanais Michel Aoun. La France a regretté mardi que les responsables libanais ne soient toujours pas parvenus à former un gouvernement, comme ils s'y étaient engagés le 1er septembre dernier auprès d'Emmanuel Macron. /Photo prise le 30 août 2020/REUTERS/Dalati Nohra

PARIS (Reuters) - La France a regretté mardi que les responsables libanais ne soient toujours pas parvenus à former un gouvernement, comme ils s’y étaient engagés le 1er septembre dernier auprès d’Emmanuel Macron.

“Nous les appelons à trouver sans délai un accord sur la formation par M. Moustapha Adib d’un gouvernement de mission, qui devra mettre en œuvre les réformes nécessaires. La France se tient pour sa part aux côtés des Libanais, comme elle l’a toujours fait”, dit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Une semaine après la date limite du 15 septembre que leur avait fixée le président français lors de sa dernière visite à Beyrouth, les partis politiques libanais n’ont toujours pas réussi à s’entendre sur la composition du nouveau gouvernement, en raison notamment de l’insistance du Hezbollah et de ses alliés du mouvement chiite Amal à obtenir le ministère des Finances. Le président libanais Michel Aoun a déclaré lundi ne pas voir de solution en l’état des discussions.

Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up