for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Une enveloppe adressée à la Maison blanche et contenant du poison interceptée

Une enveloppe adressée à la Maison blanche contenait une substance identifiée comme étant de la ricine, un poison mortel, ont rapporté samedi plusieurs médias, citant un responsable fédéral au courant de la situation. /Photo d'archives/REUTERS/Yuri Gripas

WASHINGTON (Reuters) - Une enveloppe adressée à la Maison blanche contenait une substance identifiée comme étant de la ricine, un poison mortel, ont rapporté samedi plusieurs médias, citant un responsable fédéral au courant de la situation.

L’enveloppe, qui semble provenir du Canada, a été interceptée dans un centre de courrier du gouvernement avant qu’elle n’arrive à la Maison blanche, ont rapporté le New York Times, CNN et le Wall Street Journal.

Interrogé sur ces informations de presse, le FBI a déclaré qu’il enquêtait avec les services secrets et les services d’inspection postale américains sur une lettre suspecte reçue dans un centre postal du gouvernement.

“Pour l’instant il n’y a pas de menace connue pour la sûreté publique”, a dit le FBI.

La Maison blanche et les services secrets n’ont pas souhaité faire de commentaires.

La ricine se trouve naturellement dans les graines de ricin, mais il faut un acte délibéré pour la transformer en arme biologique. La ricine peut causer la mort dans les 36 à 72 heures suivant l’exposition à une quantité aussi petite qu’une tête d’épingle. Il n’existe aucun antidote connu.

Par le passé, plusieurs incidents ont eu lieu concernant des enveloppes envoyées avec de la ricine à des fonctionnaires américains.

En 2018, un habitant de l’Utah a été inculpé pour avoir proféré des menaces liées à la ricine. Il avait notamment envoyé des lettres contenant des graines de ricin à Donald Trump et d’autres fonctionnaires fédéraux, dont le directeur du FBI Christopher Wray.

Deux personnes ont par ailleurs été condamnées dans des affaires séparées pour avoir envoyé des lettres contenant de la ricine au président Barack Obama.

David Shepardson et Alexandra Alper, Blandine Hénault pour la version française

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up