for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Hariri: Pas de preuve d'une implication de la direction du Hezbollah, selon le TSL

Il n'existe aucune preuve de quelque implication que ce soit de la direction du Hezbollah dans l'attentat à la camionnette piégée ayant coûté la vie à l'ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri et à 21 autres personnes en février 2005 à Beyrouth, a déclaré mardi un juge du Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban (TSL). /Photo prise le 18 août 2020/REUTERS/Piroschka Van De Wouw

LEIDSCHENDAM, Pays-Bas (Reuters) - Il n’existe aucune preuve de quelque implication que ce soit de la direction du Hezbollah dans l’attentat à la camionnette piégée ayant coûté la vie à l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri et à 21 autres personnes en février 2005 à Beyrouth, a déclaré mardi un juge du Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban (TSL).

Le TSL, qui siège dans la banlieue de La Haye, aux Pays-Bas, a entamé mardi matin la lecture du verdict dans ce procès fleuve et a annoncé que rien ne prouvait non plus une implication directe du gouvernement syrien dans cet attentat.

Toby Sterling, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Philippe Lefief

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up