for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le fils de l'ancien dirigeant angolais Dos Santos condamné à 5 ans de prison

Une juridiction angolaise a condamné vendredi Jose Filomeno dos Santos, fils de l'ancien dirigeant Eduardo Dos Santos (en photo), à une peine de cinq ans de prison pour son implication dans un vaste dossier de corruption, rapporte l'agence de presse portugaise Lusa. /Photo d'archives/REUTERS/Herculano Coroado

LUANDA (Reuters) - Une juridiction angolaise a condamné vendredi Jose Filomeno dos Santos, fils de l’ancien dirigeant Eduardo Dos Santos, à une peine de cinq ans de prison pour son implication dans un vaste dossier de corruption, rapporte l’agence de presse portugaise Lusa.

Ancien patron du fonds souverain angolais, Jose Filomeno dos Santos a été reconnu coupable, avec trois coaccusés, d’avoir détourné 500 millions de dollars vers un compte tenu par le Crédit suisse à Londres.

Son père a quitté le pouvoir en 2017 après 38 années passées à la tête du pays, remplacé par Joao Lourenço. Ce dernier s’est depuis efforcé de marginaliser les alliés de son prédécesseur au sein des structures du pouvoir.

Joao Lourenço a ainsi renvoyé la fille de l’ex-dirigeant, Isabel dos Santos, de la présidence de la compagnie pétrolière publique Sonangol.

La publication en décembre 2019 des “Luanda Leaks” - des milliers de documents l’accusant de malversations - a considérablement fragilisé sa situation et elle a annoncé mardi son départ du conseil d’administration d’Unitel, le principal opérateur mobile présent en Angola, évoquant un “climat de conflit permanent”.

Tim Cocks; version française Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up