for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Russie: Les médecins se méfient du vaccin autorisé trop rapidement

Une majorité de médecins russes n'accepteraient pas de se faire injecter le nouveau vaccin, baptisé Spoutnik V, en raison de l'absence de données complètes sur les essais et de l'extraordinaire rapidité de son approbation, selon une enquête publiée vendredi par le quotidien RBC daily. /Photo prise le 6 août 2020/The Russian Direct Investment Fund (RDIF)/Handout via REUTERS

MOSCOU (Reuters) - Une majorité de médecins russes n’accepteraient pas de se faire injecter le nouveau vaccin, baptisé Spoutnik V, en raison de l’absence de données complètes sur les essais et de l’extraordinaire rapidité de son approbation, selon une enquête publiée vendredi par le quotidien RBC daily.

Parmi les médecins interrogés, 52% diraient non au vaccin qui peut être administré au corps médical sur une base volontaire alors que 24,5% d’entre eux seraient prêts à se faire vacciner.

Seulement un cinquième des personnes interrogées recommanderaient le vaccin à leurs patients, collègues et amis.

L’enquête a été réalisée via l’application mobile Doctor’s Handbook qui a collecté les réponses de 3.040 médecins et spécialistes de santé.

L’approbation du vaccin par le ministère russe de la Santé a été annoncé mardi alors que la dernière phase des essais cliniques est toujours en cours.

Alexander Marrow, version française Anait Miridzhanian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up