for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Optimisme en Allemagne sur un vaccin à dans les mois à venir

Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn (en photo) a déclaré jeudi qu'il s'attendait à ce qu'un vaccin contre le nouveau coronavirus soit disponible dans les prochains mois et sans nul doute l'an prochain, au lendemain d'un couac de communication de l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses. /Photo prise le 13 juillet 2020/REUTERS/Fabrizio Bensch

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a déclaré jeudi qu’il s’attendait à ce qu’un vaccin contre le nouveau coronavirus soit disponible dans les prochains mois et sans nul doute l’an prochain, au lendemain d’un couac de communication de l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

Dans un rapport publié “par erreur” mercredi avant d’être retiré, cet organisme - équivalent allemand de l’Institut Pasteur en France - annonçait qu’un vaccin serait disponible à l’automne.

“Je suis optimiste sur le fait que dans les prochains mois et certainement l’année prochaine, il pourra y avoir un vaccin”, a déclaré Jens Spahn à la télévision ZDF.

La ministre allemande de la Recherche Anja Karliczek avait déclaré fin juillet qu’il était peu probable qu’un vaccin soit disponible à large échelle avant la mi-2021.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mardi que les autorités sanitaires russes avaient autorisé un premier vaccin anti-COVID-19 développé par un institut de recherche moscovite.

Mais l’autorisation de ce vaccin baptisé Spoutnik V, après moins de deux mois de tests chez l’homme et pour lequel les essais cliniques ne sont pas terminés, a été accueilli avec scepticisme par la communauté scientifique internationale.

Sur la centaine de candidats vaccins actuellement en cours de développement à travers le monde, au moins quatre en sont au dernier stade des essais de phase III chez l’homme, selon des données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Thomas Escritt, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up