for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Hong Kong: La Chine réplique en imposant des sanctions contre des parlementaires US

Carrie Lam, cheffe de l'exécutif de Hong Kong. La Chine a imposé lundi des sanctions à l'encontre de onze citoyens américains, dont des parlementaires, réagissant ainsi à la décision de Washington de sanctionner onze dirigeants chinois et hongkongais, les accusant de restreindre les libertés politiques de l'ancienne colonie britannique. /Photo prise le 3 juin 2020/REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

PÉKIN (Reuters) - La Chine a imposé lundi des sanctions à l’encontre de onze citoyens américains, dont des parlementaires, réagissant ainsi à la décision de Washington de sanctionner onze dirigeants chinois et hongkongais, les accusant de restreindre les libertés politiques de l’ancienne colonie britannique.

Parmi les personnalités visées par Pékin figurent les sénateurs Ted Cruz, Marco Rubio, Tom Cotton, Josh Hawley et Pat Toomey ainsi que le représentant Chris Smith, mais aussi des membres d’organisations de défense des libertés.

“En réponse à ces injustes comportements américains, la Chine a décidé d’imposer des sanctions contre les individus qui se sont comportés de manière choquante sur les questions relatives à Hong Kong”, a déclaré lundi Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La nature des sanctions n’a pas été précisée.

Le département américain du Trésor a imposé vendredi des sanctions à l’encontre de la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam et de huit responsables chinois et hongkongais.

Les parlementaires américains visés ont été particulièrement virulents à l’égard de la Chine lors de l’adoption d’une la nouvelle loi de sécurité nationale qui accroît l’autorité de Pékin sur Hong Kong.

Yew Lun Tian, version française Olivier Cherfan, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up