for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA: Trump dit qu'il suspendra les charges sociales faute d'accord sur la relance

Le président américain Donald Trump a promis vendredi d'agir unilatéralement pour suspendre les charges sociales jusqu'à la fin de l'année, voire plus longtemps, et pour prolonger le versement d'aides au chômage si aucun accord n'est trouvé avec les démocrates sur un nouveau plan de soutien économique. /Photo prise le 7 août 2020/REUTERS/Joshua Roberts

BEDMINSTER, New Jersey (Reuters) - Le président américain Donald Trump a promis vendredi d’agir unilatéralement pour suspendre les charges sociales jusqu’à la fin de l’année, voire plus longtemps, et pour prolonger le versement d’aides au chômage si aucun accord n’est trouvé avec les démocrates sur un nouveau plan de soutien économique.

S’exprimant devant les journalistes depuis sa résidence de Bedminster dans le New Jersey, il a déclaré qu’il signerait un décret présidentiel pour instaurer ces mesures, ainsi qu’empêcher les expulsions des logements locatifs, faute d’accord au Congrès dans les prochains jours.

Donald Trump a indiqué que la suspension du versement des charges sociales - une mesure qu’il souhaite de longue date mais à laquelle se sont opposés républicains et démocrates du Congrès - serait rétroactive au 1er juillet et en vigueur jusqu’à la fin de l’année, avec une possible extension en 2021 s’il venait à être réélu lors du scrutin de novembre.

“Si les démocrates continuent de prendre en otage cette aide indispensable, j’agirai sous mon autorité de président pour donner aux Américains l’aide dont ils ont besoin”, a dit l’actuel locataire républicain de la Maison blanche.

Au cours d’une conférence de presse qui ressemblait à un événement de campagne, Donald Trump a ajouté qu’il pourrait signer un décret à “la fin de semaine”, sans préciser s’il s’agissait de la semaine actuelle ou la suivante.

Il a fait cette déclaration alors que de nouvelles discussions entre les chefs de file démocrates du Congrès et les principaux conseillers de la Maison blanche vendredi n’ont pas permis d’avancer sur un nouvel ensemble budgétaire pour compenser les effets de la crise sanitaire.

Selon un décompte de Reuters basé sur des données officielles, l’épidémie de coronavirus aux Etats-Unis a tué plus de 160.000 personnes, dont 10.000 au cours des neuf derniers jours.

Jeff Mason, avec Aurora Ellis et Maria Caspani à New York; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up