for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Paris, Berlin et Varsovie inquiets de la situation en Biélorussie

La France, l'Allemagne et la Pologne ont exprimé vendredi leur préoccupation face à l'évolution de la situation en Biélorussie avant l'élection présidentielle de dimanche, lors de laquelle le président Alexandre Loukachenko (photo), au pouvoir depuis 1994, briguera un nouveau mandat. /Photo d'archives/REUTERS/Vasily Fedosenko

PARIS (Reuters) - La France, l’Allemagne et la Pologne ont exprimé vendredi leur préoccupation face à l’évolution de la situation en Biélorussie avant l’élection présidentielle de dimanche, lors de laquelle le président Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, briguera un nouveau mandat.

Dans une déclaration commune, les ministres des Affaires étrangères français, allemand et polonais disent observer “avec une vive inquiétude les développements en cours en Biélorussie”.

“À la veille de l’élection présidentielle, nous défendons fermement le droit du peuple biélorusse à exercer ses libertés fondamentales, y compris ses droits électoraux, et soutenons l’indépendance et la souveraineté de la République de Biélorussie”, ajoutent-ils.

Ils se disent notamment préoccupés par le fait que ni l’OSCE, ni le Conseil de l’Europe n’aient pu envoyer d’observateurs à Minsk pour observer le déroulement du processus électoral.

“Nous avons pris note des informations inquiétantes faisant état d’irrégularités électorales lors du vote anticipé”, poursuivent-ils en appelant les autorités biélorusses à faire en sorte que l’élection se déroule “de manière libre et équitable”.

Ils appellent aussi Minsk à libérer tous les prisonniers détenus pour des motifs politiques et “à s’abstenir de toute violence ou de toute activité dirigée contre les droits de l’Homme”.

Marc Angrand, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up