for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos est à Abou Dhabi

MADRID/DUBAI (Reuters) - L’ancien roi d’Espagne Juan Carlos séjourne à l’Emirates Palace, un hôtel de luxe d’Abou Dhabi, depuis qu’il a quitté l’Espagne à bord d’un jet privé lundi, rapporte vendredi le quotidien espagnol ABC.

L'ancien roi d'Espagne Juan Carlos séjourne à l'Emirates Palace, un hôtel de luxe d'Abou Dhabi, depuis qu'il a quitté l'Espagne à bord d'un jet privé lundi, rapporte vendredi le quotidien espagnol ABC. /Photo d;archives/REUTERS/François Lenoir

Ni les autorités des Émirats arabes unis ni les responsables de L’Emirates Palace Hotel n’étaient disponibles pour commenter l’information.

Juan Carlos a annoncé sa décision de quitter l’Espagne lundi mais aucune information officielle n’a été communiquée concernant sa destination, un silence qui laisse la place aux rumeurs.

Selon ABC, Juan Carlos, quatre agents de sécurité et une autre personne ont embarqué lundi matin dans un jet privé en provenance de Paris à Vigo, dans le nord-ouest de l’Espagne.

Après leur arrivée à l’aéroport Al Bateen d’Abou Dhabi, le roi et son entourage ont été transportés par hélicoptère à l’hôtel Emirates Palace, propriété de l’émirat.

Un porte-parole du palais a déclaré ignorer où se trouvait l’ex-souverain espagnol. L’avocat de Juan Carlos n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

Certains médias ont rapporté depuis lundi que Juan Carlos se trouvait en République dominicaine ou au Portugal, où il a passé une grande partie de sa jeunesse. Mais les autorités des deux pays ont déclaré n’avoir aucune information sur sa possible arrivée dans leurs pays.

Depuis quelques mois, les parquets espagnol et suisse enquêtent sur un dossier de corruption présumée lors de l’attribution d’un contrat de train à grande vitesse par l’Arabie saoudite, après que le journal suisse La Tribune de Genève a rapporté que l’ex-roi aurait reçu 100 millions de dollars de feu le roi d’Arabie saoudite Abdallah en 2008.

Si l’ancien monarque ne fait pas officiellement l’objet d’une enquête, il a toujours refusé de commenter ce dossier.

Son avocat, le palais royal et le gouvernement ont tous refusé de révéler où il se trouve.

Nathan Allen, version française Laura Marchioro, édité par Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up