for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Trump pourrait prononcer son discours de nomination à la Maison blanche, Biden n'ira pas à Milwaukee

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump, candidat à un nouveau mandat pour l’élection du 3 novembre, a annoncé mercredi qu’il prononcerait probablement à la Maison blanche son discours de nomination pour la présidentielle.

Le président américain Donald Trump, candidat à un nouveau mandat pour l'élection du 3 novembre, a annoncé mercredi qu'il prononcerait probablement à la Maison blanche son discours de nomination pour la présidentielle. /Photo prise le 4 août 2020/REUTERS/Jonathan Ernst

Dans le même temps, son rival démocrate, Joe Biden, a annoncé qu’il ne se rendrait pas à Milwaukee, dans le Wisconsin, où son parti avait initialement prévu d’organiser sa convention en vue de désigner officiellement son candidat pour l’élection présidentielle.

Ces deux décisions résultent de l’épidémie de coronavirus, laquelle, après avoir bouleversé le processus des primaires, pèse aujourd’hui sur l’organisation même du scrutin.

Mais en laissant entendre qu’il pourrait s’exprimer depuis la Maison blanche, Donald Trump a soulevé la colère de l’opposition démocrate, qui l’accuse de vouloir politiser la résidence historique des présidents américains.

“Nous y réfléchissons. Nous envisageons de le faire de la Maison blanche”, a déclaré Trump lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision Fox News. “C’est l’option la plus simple. Ce serait de loin la moins chère pour le pays”, a-t-il expliqué.

“Je vais probablement faire le mien en direct de la Maison blanche”, a-t-il ajouté, même s’il a indiqué que la décision n’avait pas encore été définitivement arrêtée.

“Que le président des Etats-Unis avilisse une fois de plus la Maison blanche (...) en déclarant qu’il va entièrement la politiser, c’est une chose qui devrait être rejetée d’un revers de la main”, a réagi Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, sur MSNBC.

Le sénateur républicain Ron Johnson, élu du Wisconsin, a jugé pour sa part que Trump “ne devrait probablement pas le faire”.

Joe Biden acceptera pour sa part sa nomination depuis son Etat du Delaware.

La convention démocrate devait initialement se tenir du 17 au 20 août à Milwaukee, dans le Wisconsin.

Le comité national du parti (DNC) a expliqué que la décision avait été prise pour protéger la population de Milwaukee de même que les nombreuses personnes nécessaires pour organiser une convention nationale.

“Depuis le tout début de cette pandémie, nous plaçons la santé et la sécurité de la population américaine au-dessus du reste”, souligne le président du DNC, Tom Perez, dans un communiqué.

La convention républicaine était initialement prévue à Charlotte, en Caroline du Nord, puis déplacée à Jacksonville, en Floride, où elle devrait finalement se résumer à une seule soirée, le 27 août, avec des nombreuses interventions, dont celle sans doute de Donald Trump, en liaison vidéo.

Doina Chiacu et Joseph Ax; version française Claude Chendjou et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up