for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA: Reprise des discussions sur un plan d'aide face au coronavirus

La pression s'accentue aux Etats-Unis sur les démocrates et les républicains pour parvenir à un accord sur un plan de soutien à l'économie face à l'épidémie liée au nouveau coronavirus alors que le dispositif exceptionnel d'indemnisation des chômeurs est arrivé à expiration. /Photo prise le 21 avril 2020/REUTERS/Tom Brenner

WASHINGTON (Reuters) - La pression s’accentue aux Etats-Unis sur les démocrates et les républicains pour parvenir à un accord sur un plan de soutien à l’économie face à l’épidémie liée au nouveau coronavirus alors que le dispositif exceptionnel d’indemnisation des chômeurs est arrivé à expiration.

Des élus démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, et des représentants de la majorité républicaine au Sénat doivent reprendre lundi à 13h00 (17h00 GMT) au Capitole les discussions en vue d’une prolongation des mesures dont bénéficient des millions d’Américains au chômage. Les deux camps sont cependant toujours divisés sur un nouveau plan de soutien.

Les discussions achoppent notamment sur l’allocation fédérale spécifique de 600 dollars par semaine qui a été mise en place et qui est arrivée à expiration vendredi dernier.

Les démocrates refusent de céder sur ce sujet et souhaitent que le Congrès prolonge cette mesure qui, a leurs yeux, a constitué une bouée de sauvetage pour des millions d’Américains frappés par le chômage durant la crise sanitaire. Ils insistent pour que soit mis en place un plan d’aide publique d’environ 1.000 milliards de dollars.

La Maison blanche et les républicains de leur côté jugent ce programme trop coûteux et souhaitent une baisse des allocations fédérales hebdomadaires, estimant qu’elles n’encouragent pas les chômeurs à rechercher activement le travail.

Le président de la Réserve fédérale de Dallas, Robert Kaplan, a déclaré lundi que si “beaucoup” de ses contacts dans le milieu des affaires s’étaient plaints des difficultés à l’embauche dues aux aides supplémentaires en faveur des chômeurs, les chiffres n’indiquent pas que le marché du travail en a été pénalisé.

Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, a accusé dimanche la Maison blanche et les Républicains de “jouer petit bras” face à une crise sanitaire qui a fait plus de 150.000 morts aux Etats-Unis et a laissé des dizaines de millions de personnes sans emploi.

“Nous avons un plan stratégique pour vaincre le virus: tests, traçage, traitement, isolement, masques, assainissement (...). Et c’est l’un des points sur lesquels nous ne sommes toujours pas parvenus à un accord”, a-t-elle déclaré sur ABC.

Mark Meadows, le secrétaire général de la Maison blanche, s’est pour sa part montré peu optimiste, dimanche, sur les chances de parvenir rapidement à un accord global et a une nouvelle fois exhorté les démocrates à parapher la proposition de l’administration Trump de prolonger d’une semaine le dispositif actuel d’indemnisation dans l’attente d’avancées dans les discussions.

Patricia Zengerle, Richard Cowan et Ann Saphir; Version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up