for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Coronavirus: Le bilan s'alourdit à 90.000 décès au Brésil, qui rouvre ses frontières

A Rio de Janeiro. Le Brésil a autorisé mercredi la réouverture des liaisons aériennes internationales aux touristes, qui étaient suspendues depuis mars du fait de la crise sanitaire liée au coronavirus, une décision prise en dépit de la hausse record des nouveaux cas de contamination et des décès liés à l'épidémie. /Photo prise le 28 juillet 2020/REUTERS/Ricardo Moraes

RIO DE JANEIRO/BRASILIA (Reuters) - Le Brésil a autorisé mercredi la réouverture des liaisons aériennes internationales aux touristes, qui étaient suspendues depuis mars du fait de la crise sanitaire liée au coronavirus, une décision prise en dépit de la hausse record des nouveaux cas de contamination et des décès liés à l’épidémie.

Les touristes de tous les pays sont autorisés à se rendre au Brésil du moment qu’ils disposent d’une assurance médicale pour la durée de leur séjour, a déclaré le gouvernement dans un décret, sans expliquer les motivations de cette décision.

Reuters avait rapporté plus tôt l’intention du gouvernement de permettre à nouveau les liaisons aériennes internationales, une démarche inédite en Amérique latine alors même que les autres pays de la région sont moins affectés par la crise sanitaire.

D’après les données du ministère de la Santé, le Brésil a enregistré 69.074 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus et 1.595 décès supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures, un record sur une journée.

Le bilan de l’épidémie dépasse les 2,5 millions de cas d’infection, et 90.134 décès ont été recensés au total, selon les données officielles.

Le Brésil est le deuxième le plus touché par la crise sanitaire après les Etats-Unis, qu’il s’agisse du nombre d’infections ou de décès.

Sao Paulo, la ville la plus peuplée du pays, a rapporté plus de 26.000 cas supplémentaires après avoir analysé des données liées à des infections jusqu’alors non confirmées.

Le président Jair Bolsonaro a pressé les gouverneurs et maires à déconfiner afin de permettre une reprise de l’économie, ce qui est le cas dans de nombreuses villes en dépit de la flambée des nouveaux cas.

En certains endroits, les Brésiliens se sont rassemblés en masse dans des bars et espaces publics, souvent contre les directives des autorités locales.

Pedro Fonseca et Jake Spring, avec Ricardo Brito et Marcelo Rochabrun; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up