for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

L'armée israélienne dit avoir déjoué une infiltration du Hezbollah

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah (photo). Le Hezbollah libanais a mené une opération lundi contre l'armée israélienne dans le secteur des fermes de Chebaa, à la frontière entre le Liban et Israël, a-t-on appris de source libanaise. /Photo prise le 7 juillet 2020/REUTERS/Ali Hashisho

JERUSALEM/BEYROUTH (Reuters) - L’armée israélienne a annoncé lundi avoir déjoué une tentative d’infiltration du Hezbollah, démentie par le groupe chiite libanais, et a ajouté qu’aucune victime n’était à déplorer côté israélien.

Dans un communiqué, le Hezbollah affirme pour sa part que les forces israéliennes se sont engagées dans une “action nerveuse” au sol lié à un état d’alerte renforcé.

Selon plusieurs sources libanaises, l’incident s’est produit dans le secteur des fermes de Chebaa, à la frontière entre le Liban et Israël. Une source libanaise ajoute que le Hezbollah est passé l’attaque en représailles à la mort d’un combattant du groupe chiite lundi dernier dans une frappe aérienne en bordure de Damas attribuée à Israël.

Dans son démenti, le Hezbollah promet que sa riposte viendra plus tard.

L’armée israélienne avait fait état dans un premier temps d’un “incident en matière de sécurité” à la frontière avec le Liban, délimitée par la “Ligne bleue”, et ordonné aux habitants du secteur de rester confinés chez eux.

“Peu après qu’ils eurent franchi la Ligne bleue, nous avons engagé le combat”, a dit un porte-parole de l’armée israélienne, selon lequel ce commando du Hezbollah, composé de trois à cinq combattants, s’est ensuite replié au Liban. L’armée israélienne a ensuite levé l’ordre de confinement de la population près de la frontière.

Selon des sources libanaises, le Hezbollah n’a enregistré aucune victime dans ses rangs.

Un journaliste de Reuters présent du côté libanais de la frontière a dénombré plusieurs dizaines d’obus israéliens s’abattant sur le secteur des fermes de Chebaa, où des incendies et de la fumée étaient visibles.

“Le Liban et le Hezbollah devront porter la responsabilité de toute attaque menée depuis le territoire libanais”, avait déclaré peu avant que l’incident ne soit signalé le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Maayan Lubell à Jérusalem et Tom Perry à Beyrouth; version française Henri-Pierre André et Bertrand Boucey

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up