July 17, 2020 / 11:38 AM / a month ago

Coronavirus: Londres va renforcer le budget de son système de santé

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique va verser trois milliards de livres (3,3 milliards d’euros) supplémentaires au Service national de Santé (NHS) afin de faire face à une possible résurgence de l’épidémie de coronavirus.

A Londres. Le gouvernement britannique va verser trois milliards de livres (3,3 milliards d'euros) supplémentaires au Service national de Santé (NHS) afin de faire face à une possible résurgence de l'épidémie de coronavirus. /Photo prise le 16 juillet 2020/REUTERS/Hannah McKay

“Le Premier ministre a clairement indiqué que l’heure n’est pas à la complaisance et que nous devons nous assurer que notre NHS est prêt à affronter l’hiver”, a déclaré un porte-parole du gouvernement.

Londres se prépare à une potentielle deuxième vague de la pandémie à l’approche de l’hiver, même si, comme le reste des pays européens, le Royaume-Uni a levé graduellement les restrictions au cours des dernières semaines en raison de la baisse du nombre des contaminations.

Les trois milliards de livres sterling destinés au système de santé publique seraient immédiatement disponibles, et le recours aux hôpitaux privés et de campagne autorisé jusqu’à mars, selon le gouvernement.

Ce financement supplémentaire ne s’appliquera pour l’instant qu’à l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord attendant également des soutiens renforcés pour les mois à venir.

Londres veut également augmenter la capacité et la flexibilité des tests, ainsi que les stocks de matériel de protection et le programme annuel de vaccination contre la grippe.

Le Royaume-Uni est le pays européen le plus durement frappé par l’épidémie, avec un bilan dépassant les 45.000 décès liés au coronavirus.

Au plus fort de la pandémie, l’exécutif dirigé par Boris Johnson a été la cible de nombreuses critiques sur sa gestion de la crise sanitaire, notamment sur la mise en oeuvre d’un confinement jugée trop tardive.

Le Premier ministre a dit vendredi espérer que la Grande-Bretagne puisse revenir à la normale avant Noël, avec une levée progressive des mesures de restrictions, mais il a averti que le pays devait aussi se préparer au pire.

“Nous nous assurons que nous sommes prêts pour l’hiver et nous nous préparons au pire. Mais même si nous nous préparons au pire, je crois fermement que nous devons aussi espérer le meilleur”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

A partir du 1er août, le gouvernement britannique ne déconseillera plus aux gens de travailler à domicile. Les bowlings, patinoires et casinos pourront également rouvrir et les réceptions de mariage pourront accueillir jusqu’à 30 personnes.

William James et Sarah Young, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below