for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Le principal bureau chinois à Hong Kong dénonce les sanctions US

A Hong Kong. Le plus haut bureau de représentation de la Chine à Hong Kong a condamné jeudi ce qu'il a décrit comme une ingérence flagrante des Etats-Unis dans les affaires de la région administrative spéciale, estimant que la fin du statut spécial de Hong Kong annoncée par Donald Trump relevait d'une "logique de voyou". /Photo d'archives/REUTERS/Ammar Awad

HONG KONG (Reuters) - Le plus haut bureau de représentation de la Chine à Hong Kong a condamné jeudi ce qu’il a décrit comme une ingérence flagrante des Etats-Unis dans les affaires de la région administrative spéciale, estimant que la fin du statut spécial de Hong Kong annoncée par Donald Trump relevait d’une “logique de voyou”.

Le président américain a ordonné mardi par décret la fin du traitement commercial préférentiel de Hong Kong afin, a-t-il dit, de punir la Chine pour ses agissements à l’égard de l’ancienne colonie britannique. Il a aussi signé une loi destinée à sanctionner les représentants chinois impliqués dans la mise en oeuvre de la loi de sécurité nationale imposée par Pékin à Hong Kong et dénoncée par Washington.

Dans un communiqué à la rhétorique ferme, le Bureau de liaison de Hong Kong a déclaré que les sanctions n’auraient pas un impact important sur la région administrative spéciale mais nuiraient au contraire aux intérêts américains.

“L’ingérence déraisonnable et les menaces éhontées des Etats-Unis sont typiquement une logique de voyou et un comportement d’intimidation”, est-il écrit.

“Aucune force externe ne peut bloquer la détermination et la confiance de la Chine à maintenir la souveraineté nationale et la sécurité pour la prospérité et la stabilité de Hong Kong sur le long terme”, ajoute le Bureau de liaison dans le communiqué.

Pékin, qui a dit mercredi qu’il prendrait des mesures de représailles, a annoncé avoir convoqué l’ambassadeur des Etats-Unis en Chine pour protester contre la loi signée par Trump.

L’exécutif de Hong Kong a fait savoir un peu plus tard qu’il soutenait complètement le gouvernement central à Pékin dans l’adoption de contre-mesures à l’égard des Etats-Unis.

Farah Master; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up