for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

USA : Trump, en baisse dans les sondages, change de directeur de campagne

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a démis de ses fonctions mercredi celui qui était de longue date son directeur de campagne, une décision prise par l’actuel locataire républicain de la Maison blanche à quatre mois de l’élection dans le but de relancer sa candidature, alors que les sondages le donnent derrière le démocrate Joe Biden.

Donald Trump a démis de ses fonctions mercredi celui qui était de longue date son directeur de campagne, une décision prise par l'actuel locataire républicain de la Maison blanche à quatre mois de l'élection dans le but de relancer sa candidature, alors que les sondages le donnent derrière le démocrate Joe Biden. Via une publication sur Facebook, Donald Trump a annoncé que Brad Parscale (photo) allait céder sa place à Bill Stepien, jusque-là directeur adjoint de la campagne. Parscale conserve un rôle de haut conseiller et va désormais se focaliser sur la stratégie numérique, a-t-il précisé. /Photo prise le 3 février 2020/REUTERS/Carlo Allegri

Via une publication sur Facebook, Donald Trump a annoncé que Brad Parscale allait céder sa place à Bill Stepien, jusque-là directeur adjoint de la campagne. Parscale conserve un rôle de haut conseiller et va désormais se focaliser sur la stratégie numérique, a-t-il précisé.

Un remaniement de l’équipe de campagne Trump faisait l’objet de rumeurs depuis quelque temps.

Parscale s’est vu reprocher en interne l’échec du meeting du mois dernier à Tulsa, en Oklahoma, qui a attiré nettement moins de personnes qu’attendu et a provoqué une vague d’infections au coronavirus ayant contraint des membres de l’équipe de campagne, dont Parscale, à se confiner pendant deux semaines.

Selon une source proche de la campagne Trump, le président républicain était inquiet depuis un moment à propos des sondages et a “frappé la cible la plus visible qu’il pouvait”.

Le nouveau directeur de campagne, Bill Stepien, est un stratège républicain de longue date, bien connu de Donald Trump et de son gendre Jared Kushner - dont le rôle dans la course électorale est devenu plus actif. Stepien fut le directeur politique de la Maison blanche avant de rejoindre l’équipe de campagne Trump.

Dans son communiqué, Donald Trump a salué le travail de Parscale et Stepien lors de sa campagne victorieuse en 2016 et prédit qu’il obtiendrait un second mandat.

“Cela devrait être nettement plus facile alors que nos chiffres dans les sondages grimpent vite, l’économie se rétablit, des vaccins et traitements (contre le COVID-19) arriveront bientôt, et que les Américains veulent des rues et des communautés sûres !”, a-t-il écrit.

La cote de popularité de Trump, qui a publiquement moqué les sondages le donnant derrière Biden, a fléchi cette année alors que la crise sanitaire a tué des dizaines de milliers d’Américains et poussé des millions de personnes au chômage. Biden a reproché à Trump de ne pas avoir pris de mesures plus drastiques pour empêcher la propagation du coronavirus.

Des conseillers de Trump ont émis en privé des critiques sur l’absence de message central de la campagne. Ils ont toutefois dit que Trump en était aussi en partie responsable car il manquait de discipline sur la manière de communiquer le message de son équipe et de présenter son programme pour un second mandat de quatre ans.

Steve Holland à Washington et Trevor Hunnicutt à New York; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up