for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Première exécution fédérale aux Etats-Unis depuis 17 ans

NEW YORK (Reuters) - Les Etats-Unis ont procédé lundi à une première exécution fédérale depuis 17 ans avec la mise à mort de Daniel Lee, condamné pour meurtre, après le feu vert intervenu dans la nuit de la Cour suprême américaine.

En photo, la prison de Terre Haute, dans l'Indiana. Les Etats-Unis ont procédé lundi à une première exécution fédérale depuis 17 ans avec la mise à mort de Daniel Lee, condamné pour meurtre, après le feu vert intervenu dans la nuit de la Cour suprême américaine. /Photo prise le 13 juillet 2020/REUTERS/Bryan Woolston

Daniel Lee a été déclaré mort à 8h07 locales (12h07 GMT), selon la porte-parole du Bureau des prisons des États-Unis, Kristie Breshears.

L’exécution par injection létale avait été retardée par un tribunal de Washington, qui avait ordonné lundi au département de la Justice de suspendre quatre exécutions fédérales programmées pour juillet et août.

Le juge a estimé que Daniel Lee et les autres condamnés pouvaient justement faire valoir que le nouveau protocole d’exécution, qui prévoit l’injection d’un seul produit, le barbiturique pentobarbital, causait un degré de souffrance incompatible avec la Constitution américaine.

Sa décision avait été ensuite confirmée par une cour d’appel.

Mais, à 2h10 locales (06h10 GMT), environ 10 heures après l’heure à laquelle l’exécution de Daniel Lee devait avoir lieu à Terre Haute dans l’Indiana, la Cour suprême a ouvert la voie à une reprise des exécutions.

“Les plaignants dans ce cas n’ont pas apporté les preuves nécessaires pour justifier qu’un tribunal fédéral intervienne à la dernière minute. Des demandes de dernière minute comme celle qui a été faite ce matin devraient être l’exception, pas la norme,” a dit la Cour suprême.

Daniel Lee avait été condamné par le meurtre de trois membres d’une famille d’Arkansas en 1996 mais plusieurs proches de ses victimes s’opposaient à sa mise a mort.

Alors que certains Etats appliquant la peine de mort procèdent toujours à des exécutions, le gouvernement fédéral n’avait pas procédé à des exécutions depuis 2003.

Le ministre de la Justice William Barr avait annoncé en juillet 2019 que le département de la Justice des Etats-Unis allait reprendre les exécutions de certains des 62 condamnés à mort par le gouvernement fédéral.

Deux autres exécutions sont notamment prévues cette semaine: celle de Wesley Ira Purkey mercredi et celle de Dustin Honken vendredi. Un jugement en appel a temporairement suspendu la date d’exécution de Purkey qui reste donc encore incertaine.

Peter Szekely, Daniel Trotta et Jonathan Allen, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up