for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
International

Les USA rejettent les revendications de Pékin en mer de Chine du Sud

Les Etats-Unis ont rejeté lundi la souveraineté contestée revendiquée par la Chine sur les ressources de la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, une démarche qui pourrait alimenter encore davantage les tensions entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont rejeté lundi la souveraineté contestée revendiquée par la Chine sur les ressources de la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, une démarche qui pourrait alimenter encore davantage les tensions entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Pékin n’a présenté aucune base juridique cohérente pour justifier ses ambitions territoriales en mer de Chine méridionale et a fait usage pendant des années d’intimidation contre d’autres nations côtières d’Asie du Sud, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

“Nous voulons être clairs: les revendications de Pékin sur des ressources offshore à travers une grande partie de la mer de Chine du Sud sont totalement illégales, puisqu’il s’agit d’une campagne d’intimidation pour les contrôler”, a-t-il dit dans un communiqué.

“Le monde ne permettra pas à Pékin de traiter la mer de Chine du Sud comme son empire maritime”, a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

Dans un communiqué publié sur son site, l’ambassade de Chine à Washington a marqué sa désapprobation et qualifié de “totalement injustifiées” les accusations d’intimidation.

“Les Etats-Unis ne sont pas un pays directement impliqué dans les querelles, cependant ils continuent d’interférer sur la question”, a-t-elle dit. “Sous le prétexte de préserver la stabilité, ils roulent des mécaniques, alimentent les tensions et incitent à la confrontation dans la région”.

Les relations entre les Etats-Unis et la Chine n’ont cessé de se tendre au cours des six derniers mois, Washington reprochant notamment à Pékin sa gestion de l’épidémie de coronavirus et son contrôle renforcé sur Hong Kong.

La Chine revendique la souveraineté sur 90% de la mer de Chine méridionale, riche en matières premières et ressources énergétiques, mais la Malaisie, les Philippines, Taiwan et le Vietnam en revendiquent aussi certaines zones.

Pékin a bâti des bases sur des îlots de la région mais assure que ses intentions sont pacifiques.

Humeyra Pamuk et Arshad Mohammed; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up