April 26, 2020 / 10:26 AM / 3 months ago

Grande Bretagne: Johnson "impatient" de retravailler, le gouvernement sous pression

LONDRES (Reuters) - Dès son retour aux affaires lundi, après trois semaines d’absence dues à son infection au coronavirus, Boris Johnson sera soumis à une forte pression pour préciser ce qu’il envisage comme mesures de déconfinement au Royaume-Uni.

Dès son retour aux affaires lundi, après trois semaines d'absence dues à son infection au coronavirus, Boris Johnson sera soumis à une forte pression pour préciser ce qu'il envisage comme mesures de déconfinement au Royaume-Uni. /Photo prise le 12 avril 2020/REUTERS/Pippa Fowles

Le Premier ministre britannique est “très impatient” de reprendre ses fonctions à Downing Street, a indiqué une source gouvernementale dimanche.

Agé de 55 ans, Boris Johnson, testé positif au coronavirus le 26 mars, a été hospitalisé le 5 avril à l’hôpital St-Thomas de Londres avant d’être transféré le lendemain, lundi 6 avril, en soins intensifs dont il n’est ressorti qu’après trois jours.

En convalescence depuis le 12 avril dans sa résidence officielle de Chequers, au nord-ouest de Londres, il a délégué une partie de ses prérogatives à son ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, qui doit faire face aux vives critiques de l’opposition sur la gestion de l’épidémie.

Les personnels des hôpitaux ou des maisons de retraite se plaignent par exemple de ne pas être pourvus de matériel de protection en nombre suffisant. Le gouvernement est aussi épinglé sur la question des tests de dépistage, dont le niveau reste toujours en deçà de l’objectif qu’il s’est fixé.

Alors que le nombre de morts dus au COVID-19 a dépassé samedi la barre des 20.000 au Royaume-Uni - un bilan hors décès dans les maisons de retraite -, l’opinion publique et les entreprises réclament des éclaircissements sur les intentions de l’exécutif pour la sortie du confinement.

Jusqu’ici, le gouvernement n’a donné aucune piste, s’en tenant à son message selon lequel tout Britannique doit rester chez soi, hors déplacements jugés essentiels.

“Il n’est pas responsable de commencer à spéculer sur les mesures individuelles”, a déclaré Dominic Raab dimanche sur l’antenne de Sky News, expliquant que le gouvernement ne souhaite pas se précipiter, afin d’éviter une nouvelle vague épidémique et le rétablissement de mesures de confinement.

Lundi, Boris Johnson trouvera sur son bureau une lettre du chef de l’opposition travailliste, Keir Starmer, estimant que cette position d’attente n’est plus tenable.

“Le gouvernement britannique a une longueur de retard sur cette question. Je crains que nous soyons en décalage par rapport au reste du monde. Agir comme si ce débat n’avait pas lieu n’est tout simplement pas crédible”, écrit Keir Starmer dans cette missive transmise à la presse.

“Les Britanniques ont consenti à de grands sacrifices pour garantir la réussite du confinement. Ils méritent de participer à une conversation entre adultes sur l’après-confinement.”

Estelle Shirbon, version française Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below