April 24, 2020 / 6:23 AM / 3 months ago

Coronavirus: La Chambre US adopte un nouveau plan de soutien

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi. La Chambre américaine des représentants a adopté jeudi un nouveau plan de soutien de 484 milliards de dollars pour contrer les conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, notamment avec une aide à destination des PME et des hôpitaux faisant face à une flambée des patients atteints du COVID-19. /Photo prise le 23 avril 2020/REUTERS/Tom Brenner

WASHINGTON (Reuters) - La Chambre américaine des représentants a adopté jeudi un nouveau plan de soutien de 484 milliards de dollars pour contrer les conséquences économiques de l’épidémie de coronavirus, notamment avec une aide à destination des PME et des hôpitaux faisant face à une flambée des patients atteints du COVID-19.

Le texte, issu d’un compromis bipartisan, a été adopté par 388 voix pour et cinq contre à la Chambre, après avoir été voté à l’unanimité par le Sénat mardi.

Il va désormais être transmis au président Donald Trump pour promulgation. Celui-ci a fait savoir qu’il entendait signer le texte dans la soirée.

Le nouveau dispositif porte notamment sur un plan de soutien supplémentaire de 320 milliards de dollars (environ 290 milliards d’euros) destinés à financer des prêts à des PME américaines frappées de plein fouet par les mesures de confinement.

Le compromis bipartisan débloque aussi 60 milliards pour un programme parallèle de crédit aux PME en état de catastrophe ainsi que 75 milliards pour les hôpitaux et 25 milliards pour des programmes fédéraux de dépistage du coronavirus, soit au total, 480 milliards de dollars (435 milliards d’euros).

Les 350 milliards prévus initialement pour les petites entreprises, dans le cadre du plan global de soutien de 2.300 milliards promulgué le 27 mars dernier par Donald Trump, ont été rapidement déboursés.

Cette nouvelle proposition de loi est le quatrième acte législatif majeur que le Congrès s’apprête à adopter tandis que le gouvernement fédéral tente d’alléger le poids économique et sociale de la pandémie qui a fait plus de 48.000 morts et précipité au chômage plus de 22 millions de salariés aux Etats-Unis.

Richard Cowan, Patricia Zengerle et Susan Cornwell; version française Henri-Pierre André et Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below