April 23, 2020 / 3:24 PM / 3 months ago

Coronavirus: L'Italie prépare le déconfinement avec une réorganisation des transports

Alors que 2,7 millions de personnes en Italie devraient reprendre le travail à compter du 4 mai, à la faveur de la levée progressive des mesures de confinement en vigueur pour freiner la pandémie de coronavirus, la péninsule se prépare à adapter ses transports publics aux nouvelles règles en vigueur. /Photo prise le 23 avril 2020/REUTERS/Ciro De Luca

MILAN/ROME (Reuters) - Alors que 2,7 millions de personnes en Italie devraient reprendre le travail à compter du 4 mai, à la faveur de la levée progressive des mesures de confinement en vigueur pour freiner la pandémie de coronavirus, la péninsule se prépare à adapter ses transports publics aux nouvelles règles en vigueur.

Les salariés seront invités dans la mesure du possible à utiliser leur propre voiture, leur trottinette ou leur vélo, selon un responsable syndical qui a participé à une réunion avec le gouvernement mercredi soir. Et pour ceux qui ne le peuvent pas, soit environ 15% des salariés, la distanciation sociale dans les transports publics sera de rigueur.

La réouverture partielle de certaines entreprises est également le signe d’un certain retour à la normale.

Le groupe public italien de construction navale Fincantieri a par exemple conclu des accords avec diverses autorités régionales et locales pour mettre à disposition des navettes dédiées pour ses salariés n’ayant pas de voitures.

Trente personnes au maximum peuvent monter à bord, soit un tiers de la capacité normale. Ces navettes sont fréquemment désinfectées et les salariés doivent porter des masques et subir des tests de température.

En Toscane, la marque de luxe Gucci, propriété du groupe français Kering, a choisi de fournir à un petit nombre de ses salariés des véhicules de société.

Dans les usines Fiat Chrysler des Abruzzes et de la Basilicate, les syndicats ont demandé aux autorités locales d’accroître la fréquence des autocars en prévision d’une réouverture partielle des sites.

Le gouvernement réfléchit aussi à des mesures pour éviter une saturation du trafic aux heures de pointe, en élargissant notamment les heures d’ouverture des magasins ou en réorganisant le travail dans les entreprises.

A Milan, la capitale financière du pays, le conseil municipal a dévoilé cette semaine un plan prévoyant un élargissement des trottoirs et une extension des pistes cyclables. La capacité d’accueil du métro sera aussi réduite de 25 à 30% pour permettre une distance d’un mètre par personne.

Giulio Piovaccari à Milan et Giselda Vagnoni à Rome, version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below