April 16, 2020 / 5:17 AM / 2 months ago

Israël: L'impasse politique persiste, nouveau scrutin en vue

JERUSALEM (Reuters) - Israël semble se diriger vers ses quatrièmes élections législatives en un peu plus d’un an, le centriste Benny Gantz et le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu n’étant pas parvenus mercredi à former un gouvernement d’union nationale.

Israël semble se diriger vers ses quatrièmes élections législatives en un peu plus d'un an, le centriste Benny Gantz et le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu n'étant pas parvenus mercredi à former un gouvernement d'union nationale. Photo prise le 17 février 2020/REUTERS/Ammar Awad

Face à la crise sanitaire liée à l’épidémie de nouveau coronavirus et à ses répercussions économiques, Benny Gantz, qui refusait de cohabiter avec Benjamin Netanyahu du fait de sa mise en examen pour corruption, a finalement changé d’avis, s’attirant les foudres de ses partisans.

Mais cette alliance de circonstance entre le Likoud (droite) du Premier ministre sortant et le mouvement centriste Bleu et Blanc de Benny Gantz n’a pu être conclue dans les délais impartis, à l’approche du procès, prévu le mois prochain, de Benjamin Netanyahu, qui réfute les accusations à son encontre.

Le délai de 28 jours dont disposait Benny Gantz pour former une coalition ayant expiré à minuit, le Parlement israélien, la Knesset, a désormais 21 jours pour désigner un nouveau candidat, qui disposera ensuite de deux semaines pour former un nouveau gouvernement, faute de quoi la Knesset sera dissoute et de nouvelles élections législatives seront organisées.

A ce contexte politique déjà complexe s’ajoute le fait que Benjamin Netanyahu et Benny Gantz ont annoncé qu’ils poursuivraient leurs discussions pour tenter de former une coalition et mobiliser une majorité parlementaire de soutien.

SONDAGES FAVORABLES AU LIKOUD

“J’espère qu’une majorité parlementaire au sein de la Knesset pourra être trouvée aussi vite que possible afin d’éviter un quatrième scrutin”, a déclaré le président israélien Reuven Rivlin dans un message publié sur Twitter.

L’impasse politique sans précédent dans laquelle se trouve Israël a déjà été ponctuée par trois scrutins, en avril et septembre 2019, puis le 2 mars dernier.

Selon la presse israélienne, les deux camps s’étaient déjà entendus pour que Benjamin Netanyahu soit reconduit 18 mois à la tête du gouvernement, après quoi Benny Gantz lui succéderait.

Un sondage pour la télévision israélienne Channel 12 publié lundi suggère que la gestion de la crise sanitaire a profité à Benjamin Netanyahu.

Selon cette enquête, le Likoud du Premier ministre sortant pourrait remporter 40 des 120 sièges de la Knesset en cas d’élections législatives, renforçant les chances de Benjamin Netanyahu de parvenir à former une coalition avec ses traditionnels alliés d’extrême droite ou ultra-orthodoxes, sans avoir besoin de l’appui de la formation centriste de Benny Gantz.

Sur le plan sanitaire, le bilan de l’épidémie en Israël s’établit à plus de 12.500 cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus et 140 morts.

La plupart des Israéliens sont confinés à domicile, les entreprises sont fermées avec pour conséquence un taux de chômage de plus de 25%.

Rami Ayyub à Tel Aviv et Dan Williams à Jérusalem, version française Camille Raynaud et Myriam Rivet, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below