April 14, 2020 / 2:10 PM / 4 months ago

Coronavirus: L'Irak suspend la licence de Reuters pour trois mois

LONDRES (Reuters) - L’Irak a suspendu la licence de Reuters après la publication par l’agence de presse d’un article faisant état d’un nombre de cas confirmés au coronavirus plus important que le chiffre officiellement annoncé.

L’autorité de régulation des médias en Irak a déclaré qu’elle révoquait la licence de Reuters pour trois mois et infligeait au groupe une amende de 25 millions de dinars (19.160 dollars) pour violation des règles de diffusion.

Dans une lettre à Reuters, la Commission des communications et des médias (CMC) dit avoir pris cette décision “parce que cette affaire se déroule dans des circonstances actuelles qui ont de graves répercussions sur la santé et la sécurité de la société”.

Reuters a dit regretter cette décision et rappelé que sa dépêche du 2 avril, qui faisait état de milliers de cas confirmés de contamination au COVID-19 au lieu des 772 officiellement signalés, reposait sur plusieurs sources médicales et politiques. Un démenti du gouvernement irakien avait été ensuite ajouté à une version actualisée de la même dépêche.

Au 13 avril, l’Iraq a comptabilisé 1.378 cas de contamination, dont 78 décès, selon le ministère de la Santé.

Nick Tattersall; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below