April 12, 2020 / 1:55 PM / 2 months ago

Israël: Gantz n'aura pas de délai supplémentaire pour former un gouvernement

Le président israélien a refusé dimanche d'accorder à Benny Gantz (en photo), chef de file du parti centriste Bleu et Blanc, le délai supplémentaire qu'il a sollicité pour former un gouvernement d'union nationale avec le Likoud du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu. /Photo prise le 1 mars 2020/REUTERS/Nir Elias

JERUSALEM (Reuters) - Le président israélien a refusé dimanche d’accorder à Benny Gantz, chef de file du parti centriste Bleu et Blanc, le délai supplémentaire qu’il a sollicité pour former un gouvernement d’union nationale avec le Likoud du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu.

D’après les éditorialistes, la décision de Reuven Rivlin, annoncée par son porte-parole, pourrait contraindre les Israéliens à retourner aux urnes pour la quatrième fois en un peu plus d’un an, après les législatives d’avril dernier, de septembre et de mars.

Benny Gantz, qui refusait de cohabiter avec Benjamin Netanyahu du fait de sa mise en examen pour corruption, a finalement changé d’avis en raison de la crise du coronavirus.

Le délai de 28 jours dont il dispose pour former une coalition expire le 14 avril. Il a invité samedi le président Reuven Rivlin à lui accorder 14 jours supplémentaires.

Un accord semblait imminent la semaine dernière mais des divergences au sujet de nominations au sein de l’appareil judiciaire sont apparues depuis. Selon la presse israélienne, les deux parties s’étaient déjà entendues pour que Benjamin Netanyahu soit reconduit 18 mois à la tête du gouvernement, après quoi Benny Gantz lui succéderait.

Si un aucun accord de coalition n’est signé d’ici mardi et si le rapport de force reste inchangé à la Knesset, aucun délai supplémentaire ne sera accordé pour la formation du gouvernement, dit le porte-parole du chef de l’Etat dans un communiqué.

Faute d’accord, le Parlement aura 21 jours pour désigner un nouveau candidat, qui disposera ensuite de 14 jours pour former un gouvernement, faute de quoi de nouvelles élections législatives seront inévitables.

Jeffrey Heller, version française Jean-Philippe Lefief

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below