February 27, 2020 / 7:27 AM / 3 months ago

Coronavirus: La Chine craint un possible rebond

SHANGHAI (Reuters) - Les autorités sanitaires chinoises ont fait état jeudi de 433 cas supplémentaires de contamination au coronavirus en Chine continentale en date du 26 février, un nombre en faible augmentation par rapport à la veille, mais l’apparition d’un groupe de cas nouveaux à Pékin suscite l’inquiétude.

Les autorités sanitaires chinoises ont fait état jeudi de 433 cas supplémentaires de contamination au coronavirus en Chine continentale en date du 26 février, un nombre en faible augmentation par rapport à la veille, mais l'apparition d'un groupe de cas nouveaux à Pékin suscite l'inquiétude. /Photo prise le 27 février 2020/REUTERS/Aly Song

Le nombre total de cas enregistrés depuis le début de l’épidémie, en décembre dernier, s’élève désormais à 78.497.

Dans son point quotidien, la Commission nationale de la santé a précisé que le virus avait causé 29 décès supplémentaires en Chine continentale, contre 52 la veille. Il s’agit du nombre de décès quotidiens le plus faible depuis le 28 janvier.

L’épidémie a désormais causé la mort de 2.744 personnes en Chine continentale, selon les données officielles.

Une grande majorité des nouveaux cas de contamination et décès ont été signalés dans la province du Hubei, dans le centre du pays, foyer de l’épidémie, où la situation demeure “complexe et sérieuse”.

A Pékin, dix nouveaux cas ont été signalés, et sont tous liés, a précisé le directeur adjoint du Centre de contrôle des maladies dans la capitale chinoise.

Selon Pang Xinghuo, les dix patients travaillent pour le compte d’un même office de gestion immobilière et se sont côtoyés sur leurs lieux de travail ou dans le dortoir qu’ils partagent.

Cette série de cas, a mis en garde la secrétaire générale adjoint de la municipalité de Pékin, démontre que certaines entreprises n’ont pas mis en place les mesures de prévention et de surveillance requises, notamment durant la période de quarantaine de 14 jours.

Chen Bei a aussi attiré l’attention sur les conditions de logement en hébergements collectifs de nombre de salariés travaillant à Pékin.

Alors que le nombre de nouveaux cas de contamination est devenu plus important hors de Chine continentale, les autorités à Pékin focalisent désormais leur attention sur de possibles sources d’infection en provenance de l’étranger.

Le gouvernement de Shanghai tente ainsi d’identifier les personnes ayant pu être en contact avec un patient arrivé d’Iran, où a lieu une flambée épidémique.

Plus de 40 pays et territoires hors de Chine continentale ont déclaré avoir recensé des cas de contamination au coronavirus, parmi lesquels, derniers en date, le Brésil, le Pakistan, la Norvège, la Grèce, la Roumanie et l’Algérie ou bien encore le Danemark.

David Stanway et Lusha Zhang; version française Jean Terzian et Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below