February 26, 2020 / 5:54 AM / 3 months ago

Syrie: Les rebelles soutenus par Ankara reprennent une ville proche d'Idlib

ANKARA/AMMAN (Reuters) - Les rebelles syriens soutenus par l’armée turque se sont emparés de la ville de Nairab, dans la région d’Idlib, a-t-on appris mardi de représentants turcs et d’insurgés, la première zone dont ils ont repris le contrôle face à la progression des forces gouvernementales dans le nord-ouest du pays.

Sur la photo, des tentes dans le camp de déplacés à Atma, dans la province de Hatay, Turquie. Les rebelles syriens soutenus par l'armée turque se sont emparés de la ville de Nairab, dans la région d'Idlib, a-t-on appris mardi de représentants turcs et d'insurgés, la première zone dont ils ont repris le contrôle face à la progression des forces gouvernementales dans le nord-ouest du pays. /Photo prise le 24 février 2020/REUTERS/Umit Bektas

Les troupes du président Bachar al Assad, soutenues par l’aviation russe, tentent de mettre la main sur ce dernier bastion rebelle en Syrie après neuf années de conflit.

Près d’un million de civils ont été déplacés depuis la reprise de l’offensive militaire du régime syrien et de son allié russe en décembre dernier, selon les chiffres de l’Onu.

Les forces gouvernementales ont pris la ville de Kafr Nabel et des zones voisines, situées à environ 30 km au sud-ouest de Nairab, ont rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une source locale et la presse pro-Damas.

Ankara a envoyé des milliers de soldats et de l’équipement dans la région afin de soutenir les rebelles syriens, alimentant les tensions avec Moscou, soutien de Damas.

“Grâce à l’aide de nos amis turcs, nous avons repris le contrôle de la ville stratégique de Nairab, la porte d’entrée vers Saraqeb, après avoir repoussé les milices terroristes russes”, a déclaré Yusef Hamoud, porte-parole de l’Armée nationale.

Un représentant des services de sécurité turcs a déclaré que l’armée turque a contribué avec des tirs de mortier à l’offensive des insurgés à Nairab, située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de la ville d’Idlib.

Les insurgés estiment que la prise de Nairab place dans leur viseur l’autoroute M5, principale artère traversant le pays du nord au sud et reliant Damas et Alep, quelques jours à peine après que le régime syrien l’a déclarée ouverte à la circulation pour la première fois en plusieurs années.

Reprendre le contrôle de Nairab “a restauré le moral de l’opposition”, a déclaré Ahmad Rahhal, un général transfuge de l’armée syrienne. “La prochaine cible de la campagne est Saraqeb”, a-t-il ajouté.

A environ 20 km de la frontière syro-turque, dix civils parmi lesquels sept enfants ont été tués dans une frappe aérienne russe contre un abris pour les familles déplacées dans la ville de Maarat Misrin, tenue par l’opposition, a déclaré un secouriste de la protection civile.

Idlib a aussi été attaquée. Selon l’OSDH, deux écoliers et deux enseignants ont étés tués quand des tirs d’artillerie ont atteint une école de la ville.

Orhan Coskun et Suleiman al Khalidi; version française Jean Terzian

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below